Keu

Keu (ou Kai ou Kay) fils d'Antor est un chevalier de la Table Ronde et le frère nourricier du Roi Arthur.

Keu

Keu est déjà présent dans la légende celtique de Culhwch et Olwen  où il est décrit comme un personnage avec pouvoirs exceptionnels :
Il est capable de retenir sa respiration sous l'eau pendant neuf jours; il peut se rendre aussi grand que le plus grand des arbres; il peut produire une grande chaleur qui sèches toutes les choses autour de lui même sous la pluie, et de manier une épée (lance) qui provoque sept blessures quand on la retire et qu'aucun médecin ne peut guérir.

Ce très ancien compagnon et sénéchal du roi Arthur a caractère instable, arrogant et railleur qui n'attire pas la sympathie. Il n'aime pas les étrangers à son groupe. Dans son Perceval (vers 1180) Chrétien de Troyes dit que qu’il n’avait pas d'homme plus beau que Kay, mais que ses «plaisanteries malveillantes entachent sa beauté et son courage »; il rajoute que Keu «a été, est encore, et sera toujours insultant, et ne prononce jamais une bonne parole ». Il ose gifler une jeune demoiselle devant Perceval; Dans Yvain ou le Chevalier au lion, Keu ne cesse d'insulter Yvain; il se moque de Gareth qu'il surnomme Douces-mains. Mais dans tous les cas les preux chevaliers le déferont dans un combat loyal. Il est toujours prêt à d'entreprendre une aventure, même si parfois il surestime ses propres capacités. Par exemple il veut poursuivre Méléagant qui vient d'enlever la reine Guenièvre mais il perd sa trace  et quand lancelot réussit il l’accuse de lui avoir fait honte en réalisant ce qu’il ne pouvait pas faire.

Robert de Boron dans "Merlin" explique ce caractère trouble par le  fait que Keu n’a pas été nourrit avec du bon lait. En effet sa mère va nourrir de son lait le jeune Arthur et Keu sera confié à une nourrice.

❖ Légendes

Keu intervient peu dans les légendes sauf comme faire valoir du héros sans toutefois être ridicule et il éprouve toujours un certain plaisir à envoyer de jeunes chevaliers inexpérimentés sur des opérations dangereuses et complexes. Il demeure toutefois le fidèle sénéchal du roi Arthur sauf dans l’étrange roman "Perlesvaus", où il assassine Lohot, le fils d'Arthur, et se range parmi ses ennemis.

Selon Geoffroy de Monmouth, Arthur donna à Keu la province d'Anjou pour service rendu pendant la guerre.
Plus tard, Keu fut tué sur le continent pendant la guerre contre Lucius.
Dans une autre version il fut tué par le roi Sertorius de Libye lors de la bataille de Soissons, ou peut être par l'homme d'Arthur, Gwyddawg, qui avait rejoint le camp de Mordret.
Il fut enterré dans son château à Chinon (ou à Caen).

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]