Bohort

Sire Bohort ou Bors , est le fils de roi Bohort de Gaunes (peut être Vannes en Petite Bretagne) et de la reine Evaine soeur d'Elaine(3), épouse du roi Ban de Bénoïc. Il était le cousin de Sire Lancelot. Il sera l'un des trois chevaliers à mener à son terme la quête du Graal et le seul à revenir vivant.

❖ Légendes

Le roi Bohort et son frère le roi Ban de Bénoïc privés du soutien du roi Arthur qui tarda trop à tenir sa promesse d’aide militaire, furent attaqués par le roi Claudas et périrent lors de la bataille. Les deux orphelins, Bohort le Jeune et Lionel, furent conduits en captivité chez leur vainqueur. Maltraités ils se révoltèrent et tuèrent le cruel Dorin, fils de Claudas. Cependant ils purent se sauver grâce à Seraide, une servante (ou grâce à un serviteur) de la Dame du Lac, qui les confia à sa maitresse. Ils furent donc été élevés en même temps que leur cousin Lancelot.

Bohort et Benigne
Benigne (Blévine) de Glocedun secourue par Bohort
(c. 1480) BNF

Plus tard, Bohort, Lionel et Lancelot se rendirent à la cour du roi Arthur. Bohort, qui porte désormais le nom de Bohort l’Essillié (avec le sens de dévasté) ou l’Exilé, devient avec Gauvain et Bédivère les messagers entre le roi Arthur et son ennemi romain, Lucius.
Bohort, facilement reconnaissable par une cicatrice caractéristique sur son front, devint un guerrier redoutable, maniant l'épée du duc Galeholt avec dextérité. Il va devenir un personnage central dans les campagnes du roi Arthur et faire parti de sa garde personnelle. Il livra une terrible bataille contre Claudas et libéra la terre de son père.

Bohort attira l’attention de la fille du roi Brandegoris de Stranggore qui désirait l’avoir pour amant. En digne chevalier de la Table Ronde, il refusa pour demeurer chaste. Avec l'aide d'un anneau magique, la princesse l’attira dans son lit et il devint le père d’Hélain le Blanc qui plus tard fut chevalier de la Table Ronde.

Dans une autre occasion il sut résister à la tentation de la chair. De belles et jeunes femmes menaçaient de se jeter du haut d’une tour s’il ne voulait pas coucher avec au moins l’une d’entre elles. Par compassion il hésita quelques temps, puis il décida de respecter son vœu de chasteté. Alors, la tour et les femmes disparurent pour laisser voir des démons avaient essayé de le tenter en vain.

Bohort et Lionel
Combat de Bohort et Lionel
qui tue le chevalier et le religieux

Une autre fois il se trouva devant un cruel dilemme : d’un coté son frère Lionel en train d’être fouetté par des brigands armés de bâtons épineux et de l’autre une pure damoiselle violentée par un chevalier indigne. Il n’hésita pas et secourut la jeune fille en espérant que son frère arrive à s’en tirer tout seul.

Bien entendu Lionel put se délivre tout seul mais il garda rancune de cet épisode car il était persuadé que Bohort l’avait trahi. Il décida de le provoquer en duel pour le tuer. Bohort ne voulut pas porter une arme contre son frère et ne fit que se défendre. Bientôt Sire Calogrenant et un religieux ermite tentèrent de s'interposer entre les deux frères mais Lionel les tua tous les deux. Alors une colonne de feu divin surgit entre les deux combattants pour les séparer les deux frères qui se réconcilièrent.

En dépit de sa paternité involontaire, Bohort resta pur et participa à la quête du Graal.
Avec Galahad et Perceval, Bohort réussit à transporter le Graal à Sarras. Galahad voulut regarder ce qu’il y avait à l’intérieur du Graal et il en mourut  Perceval resta à Sarras pour devenir le nouveau gardien de la Coupe Sacrée  seul Bohort revint vivant à la cour d'Arthur pour raconter le résultat de la quête.

Bien qu’il ait toujours condamné l’adultère de Lancelot et de Guenièvre, il aida son cousin et devint l'un de ses meilleurs conseillers. Lorsque Gauvain appela à l’aide Lancelot lors de la terrible bataille qui opposait Arthur et son fil Mordred, Bohort y participa et vengea la mort de son frère Lionel tué par Melehan, fils de Mordred.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]