Objets légendaires

Certains objets décrits dans les légendes médiévales ont une charge symbolique ou magique.

Excalibur.

Transcription française et anglaise du breton et du gallois Caledfwlch, provenant lui-même du gaélique caladbolg, littéralement "dure foudre". C'est le nom de l'épée de souveraineté d'Arthur, celle qui était fichée dans le perron magique et que seul Arthur pouvait soulever. Après la bataille de Camlann, Arthur, qui ne peut l'abandonner à n'importe qui, la fait jeter par Girflet dans un lac où elle est recueillie par une main, vraisemblablement celle de la Dame du Lac.

Graal.

Vase sacré qui, après avoir servi à Jésus-Christ pour la Cène, aurait à la Crucifiction recueilli le sang qui jaillissait de ses plaies. Aux XIIe et XIIIe s., les romans de Robert de Boron et de Chrétien de Troyes racontent la "quête" allégorique du Graal par les Chevaliers de la Table Ronde, Perceval, Lancelot et le pur Galaad.
[peg] Le mot provient de l'ancien occitan gradal (aujourd'hui grazal) signifiant "récipient", "pot". C'est dans un graal que Joseph d'Arimathie recueille le sang de Jésus. Mais ce graal a été creusé dans une émeraude que la tradition gnostique dit être celle qui brillait au front de Lucifer avant qu'il ne fût précipité dans les ténèbres de l'Abîme, pierre tombée au Paradis terrestre et emportée par Adam et Ève en signe d'espoir. Cette pierre aurait été transmise de génération en génération jusqu'à être en possession de Ponce Pilate qui l'aurait fait tailler en forme de coupe et qui l'aurait ainsi offerte à Joseph d'Arimathie.

Table ronde

Mais tous les récits du cycle ne décrivent pas le Graal de la même façon: il peut être un calice, une écuelle, une pierre tombée du ciel ou même un plateau sur lequel une tête d'homme baigne dans son sang. Le prototype celtique du Graal est le chaudron qui contient une nourriture inépuisable, qui peut rendre la santé et la vie et qui détient la connaissance et la sagesse. Une autre interprétation du mythe prétend que l'objet en lui-même n'a pas d'importance: l'appelation sangréal qui se trouve dans de nombreux manuscrits peut en effet être comprise comme sang royal, désignant ainsi une lignée royale, autrement dit une lignée initiatique détentrice d'un grand secret.
Dans la cathédrale St Lorenzo à Gênes, se trouve depuis le XIIe siècle un vase sacré, présenté aux fidèles comme une relique; il fut conquis à, Césarée en 1101 et la tradition en fait le Saint-Graal.

Lance sanglante

Lance qui est à l'origine de la blessure du roi Méhaignié (blessé) ou le roi Pêcheur qu'on retrouve dans le récit "Perceval ou le Conte du Graal"

Table Ronde.

Les chevaliers, se réunissaient, une fois l'an, autour d'une "Table Ronde", où chacun avait sa place bien marquée, sans querelle de préséance. Seul le siège Périlleux était laissé vide en attendant le vainqueur de la quête du Graal pourrait s'y asseoir sans encombres.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


17-Avr-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]