Elaine

Plusieurs femmes ont porté le nom d'Elaine dans les légendes arthuriennes.


Elaine et le saint Graal de G. ROSSETTI

Elaine, la Dame de Shalott, fille de Bernard d'Astolat, est la belle damoiselle qui aime Lancelot d'un amour non partagé. D'après la légende, Elaine ne pouvait pas regarder directement le monde extérieur et avec ce qu'elle voyait par le truchement d'un miroir elle fabriquait une tapisserie qui allait plus tard lui servir de linceul.

Selon les auteurs qui ont repris l'histoire elle porte des noms différents. C'est ainsi qu'on peut trouver la pucelle d'Astolat, Elaine d'Astolat, Elaine la Blanche, la Belle Dame d'Astolat, la Demoiselle d'Escalot, la Dame au Lys d'Astolat.
On identifie Astolat à Guildford dans le "Morte Artu" (Lancelot-Graal), elle tente de convaincre Lancelot, par la ruse, de porter ses couleurs au tournoi, et elle lui déclare hardiment sa flamme. Elle y est dépeinte comme une femme volontaire et obstinée, ce qui rend le récit favorable à Lancelot, qui a su trouver la force de résister à ses charmes et à ses avances.
Dans le "Morte d'Arthur" (vers 1400, inspiré du précédant), Lancelot est conscient de l'amour que lui porte Elaine, et il la suit dans sa chambre pour la réconforter. Là, il se refuse toujours à lui rendre son amour, mais il accepte de porter ses couleurs au tournoi pour ne pas plus l'affliger.

Dans le "Morte d'Arthur", Malory prétend que Lancelot ignore tout de l'amour d'Elaine, et qu'il accepte de porter ses couleurs au tournoi uniquement parce qu'il espère ainsi tromper ses frères et cousins, qui eux aussi participent à ce même tournoi, et retirer ainsi un avantage de la surprise.

La dame de Shalott
(1916) WATERHOUSE
© Gallerie d'Ontario, Toronto

Toutefois, Malory nous présente Elaine comme une véritable femme de chair et de sang, capable de confier au prêtre qui l'assiste, dans ses derniers instants, une déclaration d'amour flamboyante de passion à l'égard de Lancelot ("Pourquoi ne devrais-je point avoir de telles pensées? Ne suis-je point une femme sur terre? ") Dans sa lettre d'adieu, elle demande seulement à Lancelot de prier pour elle, ce qui montre la reconnaissance d'un pair plutôt que la supplique d'une victime.
Voici la fin de la lettre que Alfred Tennyson (1809–1892), poète anglais fait lire devant la cour du roi Arthur.

Très-noble seigneur, Sire Lancelot du Lac,
Moi qu'on appelait quelquefois la vierge d'Astolat,
Je viens ici, car vous m'avez quittée sans prendre congé de moi ;
Je viens ici afin de prendre pour la dernière fois congé de vous.
Je vous aimais, et mon amour n'a point eu de retour.
C'est pourquoi mon fidèle amour a été ma mort.
C'est pourquoi, devant notre dame Guenièvre
Et devant toutes les autres dames, je fais ma plainte.
Priez pour mon âme et accordez-moi la sépulture.
Prie pour mon âme, Toi aussi, sire Lancelot,
Car Tu es un chevalier sans égal.

❖ Arts

Elaine fut un des sujets favoris des préraphaélites

Arthur devant barque d'Elaine
de E. BLAIR-LEIGHTON 1899
Elaine
par Lancelot SPEED
Elaine, la dame de Shalott
par John Melhuish STRUDWICK

La Dame de Shalott
par J. W. WATERHOUSE
(1888) © Tate Britain - London

Elaine ou Ellan est la fille du Roi Pêcheur, Pellès, qui garde le Saint Graal. C'est elle qui le porte lors de ses apparitions. Lorsque Lancelot arrive au château du Graal, il est victime d'un enchantement et il croit qu'Elaine est la Reine Guenièvre. Ils passèrent la nuit ensemble et conçurent Galahad. Après cela, Elaine n'eut plus le droit de porter le Saint Graal.

la reine Elaine, fille d'Agravadain et descendante de Joseph d'Arimathie est l’épouse du roi Ban de Bénoïc et la mère de Lancelot. Après la mort de son époux et l'enlèvement de son enfant elle se retira dans un couvent. Elle revit son fils juste avant sa mort.

Elaine est la fille de Gorlois de Tintagel, duc de Cornouailles et d'Ygraine donc la demi-soeur d'Arthur et la soeur de la fée Viviane.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]