Brunor le Noir

Sire Brunor le Noir (ou Breunor) est le fils de Sire Brunor le «Bon Chevalier sans peur», et frère de sire  Dinadan et sire Daniel.

Brunor sauve Guenièvre du lion
par Arthur Rackham (1910)

Ce fut un chevalier malheureux qui perdit une partie de sa famille avant son arrivée à la cour d'Arthur. Son père fut assassiné et son frère Daniel fut tué par  Lancelot qui devint son ennemi juré. Toutefois ils combattirent l’un contre l’autre lors d'une joute au château Dusbergo et il semble qu’ils aient conclu une trêve à partir de ce moment.

Brunor se rendit à Camelot en portant la cote de maille de son père et il avait juré de ne pas l’enlever tant que l’assassin de son père serait en vie. L’habit ne correspondait pas à la taille du fils et dès son arrivé au château il fut la risée de tous et particulièrement de Sir Keu qui le baptisa du sobriquet de  "La Cote Mal Taillée".

Ces moqueries ne firent rien pour améliorer sa réputation et il préféra se mettre en retrait de la cour mais il fit en coup d'éclat en sauvant la reine Guenièvre d'un lion échappé de la ménagerie royale et le roi Arthur le fit chevalier. Quelques temps après une damoiselle se présenta à Camelot avec un bouclier noir décoré d’une main blanche et d’une épée.

La damoiselle devant Arthur

Elle raconta que ce bouclier appartenait à un preux chevalier qui était mort avant d’avoir terminé sa mission. Aussi cherchait-elle un courageux remplaçant qui put mener la mission à son terme. Le tout nouveau chevalier "La Cote Mal Taillée" se porta volontaire mais elle se moqua ouvertement de sa tenue et de son apparence. Lors d’un tournois Sire Keu fit en sorte que Brunor remporta une joute contre Dagonet, le bouffon du roi ce qui fit qu’augmenter les railleries de la damoiselle qui mérita bien le surnom de « Damoiselle mesdisant ».
Néanmoins elle s’en alla du château accompagnée de "La Cote Mal Taillée". En cour de route, il fut désarçonné par les chevaliers Bleobéris et Palamède qui, de plus, refusèrent de le combattre à pieds. Bien entendu la «Damoiselle médisant» se moqua de plus belle bien qu'elle sache qu'il avait à combattre les deux meilleurs chevaliers du moment.

Le duo fut hébergé par un vieux chevalier qui expliqua qu’il fallait vaincre les six chevaliers des destrois de Soreloys pour terminer la quête commencée par Nestor de Gaunes  puis prenant Brunor à part il  lui demanda de ne pas s’attaquer un chevalier du pont qui est son fils affaibli par des batailles. Effectivement Brunor ne passa pas sur le pont sous les railleries de la damoiselle. Il expliqua sa conduite au chevalier du pont qui ne lui en sait aucun gré.

Brunor contre les deux chevaliers

Sire Mordred qui a été chassé de la cour pour vilénie se joignit à eux mais fut blessé lors d'une attaque contre deux chevaliers qui gardaient l’entrée d’un château. Brunor réussit à les vaincre et sur le cheval de son adversaire entra seul dans ce château où l'attendait cent chevaliers. Grâce au bouclier noir il défit ces chevaliers et retourna auprès de Mordred et de la « damoiselle mesdisant ». Elle ne voulut pas croire ce qu’il racontait et envoya même un écuyer pour vérifier ses dires. Brunor continua cependant à ne pas faire attention à sa méchanceté. Mordred fit remarquer que s'il avait été à la place de Brunor il y aurait bien longtemps qu'il aurait coupé une si mauvaise langue.  

Le trio continua sa route et Mordred fut remplacé par sire Lancelot qui lui aussi fut la cible des critiques acerbes de la damoiselle. Ils arrivèrent au château de Pendragon où Brunor jouta contre six chevaliers et gagna mais cinq d’entre eux ne se conduisirent pas de manière chevaleresque et emprisonnèrent Brunor et la « damoiselle mesdisant ». Fort heureusement Lancelot intervint et les libéra; toutefois il accepta de continuer la quête avec eux à la seule condition que la damoiselle cesse ses attaques aussi bien contre  lui que contre Brunor.

Alors la « damoiselle médisant » expliqua que la seule raison de son comportement était pour tester la force des chevaliers.

Bienpensant et Brunor

Ils continuèrent leur voyage pour arriver devant le château près de la frontière du pays de Sursule  Brunor défit les deux chevaliers qui gardaient la porte et il se dirigea vers la place forte suivante. A cause de ses blessures il ne put engager de combat et Sir Plenorius le fit enfermer dans une tour. Quand Lancelot apprit cela, il vint engager un combat de plusieurs contre Plenorius et il gagna la liberté des prisonniers. Puis il laissa Brunor terminer seul sa mission, se réservant toutefois le droit d'intervenir s'il était vaincu.

Une fois Brunor remis de ses blessures le trio retourna à Camelot. Brunor fut fait chevalier de la Table Ronde  à la Pentecôte et le roi Arthur lui donna le château de Pendragon. Quant à la « damoiselle mesdisant » elle changea radicalement de comportement pour se nommer désormais la « Damoiselle Bienpensant » et épousa son chevalier servant c’est du moins ce qu’affirme Thomas Malory dans le Morte d’Arthur.

Cette légende est très semblable dans le fond à celle de sire Gareth.

❖ Sources
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


17-Avr-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]