Godasiyo

Il y a bien longtemps, tous les hommes parlaient la même langue et tous les villages vivaient en paix.

Godasiyo tombe à l'eau avec le chien blanc

Un de ces villages était traversé par un large fleuve. Le chef de ce village était la sage et belle princesse Godasiyo. Elle habitait sur la rive du village où l'on avait dressé la grande tente du conseil. Avec elle vivait le chien sacré, blanc comme la première neige d'hiver.
Les familles qui habitaient l'autre rive du fleuve, le traversaient par un pont pour rejoindre la tente du conseil.
Là, ils parlaient entre amis de chasse et de pêche. Ils échangeaient le maïs et le pemmican, ou dansaient la nuit entière en l'honneur du chien sacré, blanc comme la première neige d'hiver.

Tous les événements importants se passaient donc du côté du fleuve où vivaient la princesse Godasiyo et le chien sacré, blanc comme la première neige d'hiver. Ceux de l'autre rive auraient bien voulu à leur tour posséder quelque chose d'important. Ils décidèrent alors que le chien blanc devait résider dans leur moitié de village.
Ceux de la rive où vivait Godasiyo ne voulurent rien entendre. Les deux parties du village discutèrent avec âpreté. Le ton monta bien vite. Alors la princesse décida de quitter le village avec le chien blanc sacré et demanda à ceux qui le voulaient de la suivre sur le fleuve.

On construisit de larges canoës. On en fit deux sur lesquels fut installée une plate-forme d'où Godasiyo pouvait trôner avec le chien blanc sacré. Ainsi les Sénéca décidés à partir remontèrent le fleuve en deux longues colonnes qui s'étiraient derrière le double canoë de la princesse Godasiyo.

Tout se passa très bien jusqu'au moment où l'expédition arriva à une fourche du fleuve. Les rameurs de la colonne de gauche voulurent prendre à gauche et ceux de la colonne de droite voulurent partir à droite. Malgré tous ses efforts, Godasiyo ne parvint pas à les mettre d'accord. Chacun des deux groupes prit une direction différente.
Le pire fut que les hommes qui pagayaient sur le double canoë voulurent en faire autant. Les liens qui retenaient les deux embarcations se déchirèrent et la plate-forme où se tenait Godasiyo s'abîma dans les eaux sombres du fleuve.
La princesse coula à pic. On ne la revit plus jamais. On raconte qu'elle se transforma en un gros poisson. Le chien blanc sacré nagea jusqu'à la rive et disparut dans la forêt.
Lorsque les Sénéca virent ce qui s'était passé, ils voulurent partir au secours de la princesse. Les deux groupes se mirent à discuter entre eux, mais ils ne se comprirent pas. Ils parlaient désormais des langues différentes !
C'est ainsi que les langues apparurent sur la Terre.
Légende des Iroquois (Seneca)

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


02-Avr-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]