Corbeau

Corbeau était à la fois bienfaisant et maléfique et sa malice l'a condamné à être noir pour toujours.

Corbeau
Corbeau (Raven)

Les indiens de la côte du Nord-Ouest croyaient en de nombreux mythes par lesquels ils expliquaient, par exemple, la naissance du jour et l'alternance de l'été et de l'hiver. Le principal personnage de plusieurs de ces mythes était le puissant et malin Corbeau (Raven), connu sous différents noms selon les tribus. Ainsi trouve-t-on aussi les noms de Chulyen, Hemaskas, GuGuyni, Nankil’slas, Kwekwaxa’we, Txamsem, We-ghyet ou Yhel.

Dans le Nord de la côte, il était l'emblème le plus populaire.

Dans le Sud, on le considérait comme un esprit protecteur. Ceux qui le possédaient devenaient d'excellents chasseurs qui jouissaient d'une grande adresse dans la chasse.

Les Haidas, les Tlingits et les Tsimshians avaient des clans qu'ils appelaient "Corbeau".

❖ Légende

Une légende bien connue raconte comment Corbeau déroba le soleil pour l'offrir aux Hommes.
C'était il y a très longtemps Aigle Gris gardait jalousement le soleil, la lune, les étoiles, l'eau et le feu pour lui seul car il détestait les hommes et il les obligeait à vivre dans le froid et l'obscurité.

Corbeau qui était à l'époque un magnifique oiseau au plumage blanc était amoureux de la jolie fille d'Aigle Gris et son amour était payé de retour. Aussi venait-il souvent lui rendre visite.

Un jour qu'il visitait le tipi d'Aigle Gris il vit accrochés à la toile le soleil, la lune les étoiles l'eau et le feu. Corbeau avait honte qu'Aigle Gris conserve ces belles choses uniquement pour lui et il se décida à agir pour que toute l'humanité entière et toute la nature en profitent.

Alors que personne ne faisait attention à lui, il déroba le soleil et il s'enfuit par le trou de fumée du tipi. Il vola très haut dans le ciel où il accrocha le soleil qui inonda le monde de sa lumière et de sa chaleur.

Puis il recommença à la nuit tombée avec les étoiles puis avec la lune qu'il plaça tout là haut dans le firmament.

Puis il prit l'eau dans son bec et s'envola au dessus du pays laissant tomber par ci par là des gouttes d'eau qui formèrent les lacs et les rivières de la terre.

Il restait à prendre le feu pour que les Hommes puissent cuire leur nourriture, se chauffer et s'éclairer pendant la nuit. C'était le plus difficile car le feu était brulant. Il prit une branche enflammée dans son bec et à nouveau il s'envola par le trou de fumée.
Le vent de la course rabattait vers lui la fumée noire qui l'aveuglait et noircissait son plumage immaculé. De plus la chaleur dégagée par le feu lui brulait le bec et bientôt il n'eut d'autre solution que de laisser tomber la branche enflammée.

Elle tomba sur des rochers et le feu s'insinua dans les pierres.

Peu de temps après les Hommes découvrirent qu'en frappant deux pierres l'une contre l'autre ils obtenait des étincelles capable d'allumer un feu.
Et maintenant vous savez pourquoi les corbeaux sont tout noirs.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]