Métamorphoses

Nombreuses sont les divinités qui ont pris la forme d'une autre divinité ou d'un mortel, voire d'un animal pour arriver à leurs fins mais la palme revient à Zeus même vis à vis de Protée qui était pourtant un spécialiste de la transformation comme toutes les créatures marines. (voir aussi les métamorphoses des mortels)

Ovide (Métamorphoses V, 319 sqq) fait chanter aux Piérides la guerre des dieux contre les Géants et en particuliers le moment où les dieux sont obligés de fuir dans le désert égyptien, où ils prennent l'apparence d'animaux.

"Elle raconte que Typhon, sorti des entrailles de la terre, porta la terreur aux plaines de l'éther; que les dieux prirent la fuite, et ne s'arrêtèrent qu'aux sept bouches du Nil. Elle ajoute que, toujours poursuivis par ce monstrueux enfant de la Terre, les immortels effrayés se dérobèrent à sa fureur, sous les formes de divers animaux. Jupiter, dit-elle, devint le chef de ce troupeau; et c'est depuis ce temps que la Libye, lui donnant des cornes recourbées, l'adore sous le nom d'Ammon. Le dieu de Délos prit la noire figure d'un corbeau; Bacchus se cacha sous la forme d'un bouc; on vit Diane se changer en chatte; et Junon en génisse. Vénus se couvrit de l'écaille d'un poisson, et Mercure emprunta les traits et l'aile de l'ibis."

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


23-Avr-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]