Aphrodite

Aphrodite (gr. Αφροδιτη, lat. Aphrodita) est la déesse de la Beauté, de l'Amour, du Plaisir et de la Procréation.
Elle fait partie des douze grands dieux Olympiens et elle a une place très importante dans les récits mythologiques et poétiques.
Elle fut assimilée à Vénus chez les Romains.

❖ Fonctions

Vénus, Cérès et Bacchus

Ses fonctions et ses épithètes étaient très variées et reflètent les trois principaux aspects de la déesse : terrestre, marine et céleste.
Elle était à la fois la déesse de l'amour céleste (Ourania ou Urania; Aphrodite fut adorée sous ce nom à Argos, Athènes et Scyon. Elle y apparaît sous les traits d'une déesse digne et grave), déesse du mariage (Nymphia), ou protectrice des courtisanes (Hétaïra), la déesse marine (Pontia), ou protectrice des acropoles (Akraia).

Voici quelques épiclèses les plus connues dont certaines sont difficilement interprétables en dehors du contexte:

Venus
Venus pudica
(Palazzo Massimo)

❖ Attributs

Vénus, Cérès et Bacchus
Cérès, Bacchus et Vénus
RUBENS, Gonzaga, Italie.

Elle avait pour attributs:
de plantes ou des fruits comme le myrte, la pomme ou la grenade;
les animaux de nature ardente ou prolifique, comme le bélier, le bouc, le lièvre, le cygne, la tourterelle ou la colombe qu'elle utilise pour tirer son char.

Elle portait une ceinture magique, (cestus) brodée d'or, cadeau de mariage de Zeus, qu'elle prêtait parfois à Héra pour raviver l'amour de son époux volage. Cette ceinture est capable de susciter le désir instantanément.

Athéna, dans le "Dialogue des dieux" de Lucien, se méfie de ce talisman.
Pâris. — Ce qu'il me plaît ? Il me plaît de les voir nues.
Hermès. — Déshabillez-vous, déesses : toi, examine ; moi, je détourne la tête.
Aphrodite. — Très bien, Pâris, et je serai la première à me déshabiller, pour que tu voies que je n'ai pas seulement les bras blancs, que je ne me vante pas outre mesure d'avoir de grands yeux, mais que je suis également belle en tout et partout.
Athéna. — Pâris, qu'elle ne se déshabille pas avant d'avoir enlevé sa ceinture : c'est un talisman à l'aide duquel elle pourrait bien te séduire ! En plus, il ne faut pas qu'elle vienne ainsi parée, le visage tout enluminé comme une courtisane, mais qu'elle montre sa beauté toute nue !

Elle entraînait à sa suite Eros, les Nymphes, les Heures, les Charites, les Tritons et les Néréides et des personnages allégoriques comme Peitho (la Persuasion), Pothos ou Himéros (le Désir).

❖ Naissance

Il y a autour de sa naissance des légendes contradictoires. Cicéron énumère dans son "De Natura Deorum" plusieurs traditions rivales au sujet de la naissance d'Aphrodite / Vénus provenant de différentes régions:

"La première, Vénus [Aphrodite] est la fille de Caelus [Ouranos] et Dies [Hemera], j'ai vu son temple à Ellis. La seconde, elle a été engendrée à partir de l'écume, et comme on nous dit elle est devenue la mère de Mercure [Hermès] du deuxième Cupidon [Eros]. La troisième, elle est la fille de Jupiter [Zeus] et Dioné, et elle épousa Vulcain [Héphaïstos], mais on dit aussi qu'elle était la mère de Anteros par Mars [Ares]; la quatrième, nous vient de Syrie et de Chypre, où elle est appelée Astarté et il est dit qu'elle a épousé Adonis "
Cicéron, "De Natura Deorum" livre III 21 - 23

D'après Homère (Iliade V, 370) elle est la fille de Zeus et de Dioné.

Naissance de Vénus
La naissance de Vénus
par Alexandre CABANEL
(© Musée d'Orsay, Paris )

Dans la Théogonie, elle est née de l'écume des flots (aphros = écume) après la mutilation d'Ouranos par Cronos.
Aphrodite surgit nue de l'écume de la mer, chevaucha une conque aborda d'abord sur l'île de Cythère, mais comme c'était une toute petite île, elle se rendit dans le Péloponnèse et finalement s'installa à Paphos, dans l'île de Chypre, qui allait devenir son centre de culte principal. A Paphos, les Saisons, filles de Thémis, se hâtèrent de la vêtir et de la parer.
Quand elle parut dans l'Olympe tous les dieux, mais beaucoup moins les déesses, furent stupéfaits d'admiration : jamais une telle beauté n'avait été admirée: sa peau était de la blancheur du lait, ses cheveux comme une rivière d'or liquide, ses yeux étincelaient comme des étoiles, ses formes étaient parfaites et elle exhalait un parfum suave de fleur.

De cette double naissance provient peut être la double personnalité d'Aphrodite, déesse de l'amour céleste et déesse de l'amour physique.

❖ Filiation

(Dioné)

ou

née de l'écume
Zeus
(Zeus)
--
Venus
APHRODITE
Epoux* / amants Enfants
Adonis
Adonis
Béroé
Anchise Enée,
Lyros
Ares
Arès
Deismos, Phobos,
Phobos,
Antéros, (Eros)
Harmonie
Peitho
Boutès Eryx
Bacchus
Dionysos
Priape
Vulcain
Héphaïstos
*
-
Hermes
Hermès
Hermaphrodite,
(Eros)
Phaéthon Astynoos
Poséidon
Poséidon
Rhodos
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]