Harmonie

Harmonie (gr. Ἁρμονία; lat. Harmonia) est la fille illégitime d'Arès et d'Aphrodite, selon la version thébaine, la plus répandue.

Cadmos et Harmonie
Cadmos et Harmonie par Bernard SALOMON
La Métamorphose d'Ovide figurée, éditée par Jean Tournes, Lyon 1557

Quand Athéna mit Cadmos sur le trône de Thèbes, Zeus lui accorda comme épouse Harmonie.

Dans la version de Samothrace, Harmonie apparait comme la fille de Zeus et d'Électre la Pléiade, fille d'Atlas, selon Diodore de Sicile. Toutefois on considère aussi qu'Électre ne fut pas sa mère mais plutôt sa nourrice. Cadmos qui participait aux mystères enleva Harmonie avec la complicité d'Athéna et le roi de Thèbes l'épousa.

Dans les deux cas les dieux assistèrent à leur mariage. A cette occasion, Harmonie reçut de son époux (ou directement des dieux) de somptueux cadeaux : une merveilleuse robe de mariée tissée par Athéna ou les Charites et un collier, oeuvre d'Héphaïstos. Mais une malédiction s'attacha à ces objets à travers les générations suivantes.

Le couple eut quatre filles et un ou deux garçons sur qui rejaillit la malédiction et sur leurs descendants. Cette série de catastrophe familiale força le couple à émigrer en Illyrie où après avoir soumis les tribus locales ils établirent leur nouveau royaume. Plus tard, le couple fut transformé en serpents par les dieux et transportés dans l'île des Bienheureux, où ils vécurent en paix et en harmonie, (c'est le cas de le dire) pour le reste de l'éternité.

❖ Malédiction

Les cadeaux de mariage d'Harmonie ne portèrent pas chance à leurs possesseurs ou à leur famille.
Agavé
tua son fils, Penthée, dans un moment de délire bachique.
Sémélé
paya de sa vie son amour pour Zeus.
Autonoé eut pour fils Actéon qui fut dévoré par ses chiens.
Puis la malédiction toucha durement la maison de Thèbes.
Œdipe (descendant d'Harmonie) se creva les yeux après avoir tué son père et épousé sa mère qui se pendit.
Polynice, fils d'Œdipe, offrit les bijoux à Eriphyle, fille de Talaos et de Lysimaché, qui fut tuée par son fils Alcméon.

Finalement, les bijoux furent donnés en offrande à Athéna et placés dans son temple de Delphes. Mais la malédiction ne s'arrêta pas pour autant. Le tyran Phayllos vola le collier pour en faire cadeau à sa maîtresse, la femme d'Ariston. Elle le porta quelque temps jusqu'à ce que son plus jeune fils fut saisi de folie et mit le feu à la maison, où elle périt avec tous ses trésors. (Parthenios de Nicée, Passions amoureuses,25)

❖ Filiation
Aphrodite
ou
(Électre)
Arès
ou
(Zeus)
HARMONIE
§ 03
Époux* / amant Enfants
Cadmos* Agavé
Autonoé
Ino
Sémélé
Polydore
Illyrios
❖ Sources antiques

Harmonie est aussi le nom d'une nymphe qui fut la mère par Arès des Amazones d'après Apollonius de Rhodes (II,986)

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]