HÉRACLÈS ⑴

Héraclès (Ηρακληζ) est le plus célèbre héros grec, personnification de la force; il fut identifié plus tard avec des héros d'autres pays : le Phénicien Melkarth, Ogma, chez les Celtes, Hercule chez les Latins. Maciste est parfois l'épithète d'Héraclès car ce mot signifie tout simplement "le plus grand, le plus fort" (Strabon VIII,3 21). A l'origine il s'appelait Alcide, c'est la Pythie de Delphes qui lui donnera le nom d'Héraclès.

Le choix d'Hercule
par Pompeo Batoni
Musée de l'Ermitage)

Héraclès descend de Persée, dont le fils Alcée (le fort) donna naissance à Amphitryon, père nourricier d'Héraclès. D'autre part, Electryon (le brillant), autre fils de Persée, était le père d'Alcmène, la forte. Donc, Héraclès va naître sous le double signe de la force et de la lumière. En plus, il aura une parenté divine puisque Zeus, voulant se donner un fils capable d'être pour les Immortels comme pour les mortels un puissant protecteur, descendit nuitamment dans la ville de Thèbes; là, ayant pris les traits d'Amphitryon, il s'unit à son épouse. Lorsqu'Amphitryon rentra peu après d'une victorieuse expédition, il se jeta dans les bras de son épouse. De ces deux unions successives, Alcmène allait concevoir deux faux jumeaux: Héraclès et Iphiclès.
A sa naissance, Héra envoya deux serpents pour le dévorer dans son berceau ; mais il les étouffa de ses mains.

Il reçut ensuite une solide éducation tant militaire, sportive qu'artistique mais ce fut un élève difficile puisqu'il tua son professeur de musique.

Lorsqu'il eut atteint sa dix-huitième année Héraclès quitta la ferme et entreprit d'aller tuer le lion de Cithéron qui ravageait les troupeaux d'Amphitryon et de son voisin, le roi Thespios.

Il reçu en cadeau une épée de la part d'Hermès, un arc et des flèches de la part d'Apollon, un plastron doré d'Héphaïstos et Athéna lui remit une tunique. Mais généralement Héraclès est facilement reconnaissable à la peau de lion qui le couvre et à sa massue. Il accomplit un certain nombre d'exploits qui rendirent Héra furieuse et pour se venger elle le rendit fou au point de tuer sa femme et ses enfants. Pour se purifier il dut se mettre au service d'Eurysthée qui lui imposa les fameux douze Travaux sur les conseils d'Héra.

❖ Les exploits

Héraclès
Héraclès et sa massue

Armé de cette massue, il avait, à travers le monde, exterminé des brigands et des monstres de toutes sortes, combattu des tyrans, et les dieux eux-mêmes:
• tua le roi des Minyens d'Orchomène Erginos,
• tua le géant Alcyonée,
• lutta contre le dieu-fleuve Achéloos,
• combattit les Centaures du Pholoé,
• tua le roi égyptien Busiris, qui sacrifiait les étrangers
• soutenu le ciel sur ses épaules pour soulager Atlas,
• délivra Hésione d'un monstre,
• participé à l'expédition des Argonautes,
• captura les Cercopes
• tua le géant Antée
• tua le Centaure Nessos,
• délivra Prométhée,
• sépara les montagnes de Calpé et d'Abila (les colonnes d'Hercule),
• combattit la Mort elle-même, vue chercher son ami Admète.
• lutta contre le Centaure Eurytion déclencha la guerre entre les centaures et les Lapithes.
• tua Cycnos fils d'Arès, au cours d'un combat singulier.
• tua Émathion, fils d'Eos, au cours de son voyage pour aller dérober les pommes d'or du jardin des Hespérides.
• etc.

❖ les 12 travaux

Héraclès
Hercule "Farnèse"

Après divers exploits il se rendit à Thèbes, où il épousa Mégara, fille de Créon.
Dans un accès de folie, il la tua avec leurs enfants communs.
Pour expier ce crime, il dut obéir au roi Eurysthée, qui lui imposa une série d'épreuves, que l'on nomme les douze Travaux d'Héraclès (d'Hercule)

Selon les auteurs l'ordre des travaux diffère; la liste qui suit a été prise chez Apollodore (II,5,1 sqq):
1) le lion de Némée;
2) l'hydre de Lerne;
3) la biche Cérynite;
4) le sanglier d'Erymanthe;
5) les écuries d'Augias;
6) les oiseaux du lac Stymphale;
7) le taureau crétois;
8) l'enlèvement des cavales de Diomède;
9) la ceinture de l'Amazone Hippolytè;
10) le combat contre Géryon;
11) Hercule avec Atlas dans le jardin des Hespérides;
12) Cerbère à enchaîner.
Cependant il existe aussi d'autres classifications, chez Diodore (IV, 11,1 sqq), chez Hyginus (Fabulae 30 et 31), qui diffèrent par l'ordre d'apparition des travaux. Chez Euripide (Héraclès 359 sqq) quatre travaux sont différents (les Centaures, les piliers du ciel, Cycnos et les pirates).
Eurysthée refusa de valider deux travaux: celui de l'hydre de Lerne car il considéra qu'il avait été aidé et celui des écuries d'Augias car Héraclès avait reçu un salaire pour son labeur.

❖ Amours

Héraclès et Déjanire
par Boris Vallejo

Il épousa tout d'abord Mégara la fille de Créon mais dans un accès de folie il la tua.
Il eut, en maints endroits, des aventures amoureuses (les filles du roi Thespios, Augé dont il eut un fils Télèphe...) et même oublié son héroïsme en se faisant l'esclave de la reine Omphale.
Enfin, il épousa Déjanire, qu'il délaissa pour Iolé. Déjanire envoya à son mari volage une tunique trempée dans le sang empoisonné de Nessos. A peine eut-il revêtu le vêtement qu'il sentit brûler ses chairs et vit son corps se consumer. Alors il dressa un bûcher sur le mont Oeta, et se jeta dans les flammes.
Mais il fut admis dans l'Olympe, et reçut l'immortalité en épousant Hébé.
Voir cette fiche: Héraclides.

❖ Culte

On lui rendit un culte dans tous les pays grecs, et en de nombreux d'endroits on célébrait des fêtes appelées "hérakleia". Beaucoup de familles princières prétendaient descendre de lui.
A la conception primitive se substitua une conception morale : le dompteur de monstres devint, pour les stoïciens, l'idéal du sage, supérieur à son destin.

❖ Filiation

Alcmène Zeus
HERACLES
Epouse* Enfants
Mégara * Therimachos,
Deicoon,
Créontiadès
Déjanire * Macaria
Hyllos,
Ctésippos,
Glénos,
Hoditès ( ou Onitès)
Hébé * Alexiarès,
Anicétos
concubines voir ici

❖ Sources

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr