Cassandre
Prise de Troie 

Lors de la prise de Troie, elle vit le prince phrygien Coroebos mourir sous ses yeux. Elle fut violentée par Ajax le petit, fils d'Oïlée, alors qu'elle s'était refugiée dans le temple d'Athéna; il la tira par les cheveux pour lui faire lâcher la statue sacrée du Palladium qu'elle entourait de ses bras. Les grecs outrés par ce comportement sacrilège voulurent le lapider mais à son tour il se réfugia sur l'autel de la déesse.

Cassandre par E. de Morgan
Cassandre par E. de Morgan

On raconte qu'elle aurait intentionnellement laissé un coffre fabriqué par Héphaïstos et contenant une image de Dionysos. Eurypyle, fils d'Evemon, reçut ce coffret dans le partage du butin mais dès qu'il vit l'image du dieu il devint fou.

Après le sac de Troie, Cassandre fut donnée comme captive à Agamemnon qui en tomba rapidement amoureux fou ; elle l'avertit qu'il serait tué en retournant à Mycènes mais il le la crut pas. Oeax, qui voulait se venger de la mort de frère Palamède, informa Clytemnestre que son époux revenait à Troie avec l'intention de faire de Cassandre la nouvelle reine.

Le roi à Mycènes fut effectivement tué par Clytemnestre et son amant Egisthe. Puis comme elle l'avait aussi prédit, Clytemnestre la tua avec une hache double. Dans un dernier éclair de vision prophétique elle s'exclama : « Notre vengeur viendra ! Il viendra le fils parricide, exilé aujourd’hui et loin de cette terre. Il reviendra pour le dernier meurtre qui comblera les crimes de sa race ». (Orestie) Elle se dépouilla violemment de ses habits de prêtresse et foula aux pieds son bâton augural. Avec la perte de ses attributs auguraux elle perdait aussi le souffle divin qui l'animait et il ne resta plus qu'une simple jeune femme qui ne voulait pas souffrir « Que je sois tuée d’un seul coup ! Que je meure sans convulsions, dans mon sang versé d’un seul flot ! Que je ferme doucement les yeux. » (Orestie) Connaître l'avenir, ne sert pas à l'éviter, elle le savait.

Dans la IXe Pythique, Pindare évoque la mort de Cassandre et attribue le meurtre de la jeune fille par Clytemnestre à une jalousie de l'épouse qui voit arriver une très belle rivale aux côtés d'Agamemnon mais il faut se souvenir que Clytemnestre avait vu sa fille Iphigénie sacrifiée sur l'ordre d'Agamemnon. Certains auteurs lui attribuent deux fils jumeaux Télédamos et Pélops qui périrent en même temps que leur mère.

Cependant il existe une version peu connue où la prédiction de sa mort est mise en défaut. Hélénos qui avait trahi sa patrie, demanda qu'Agamemnon lui rende sa liberté en guise de récompense ainsi que la liberté de sa soeur jumelle. Hélène intercéda auprès de son époux pour qu'Hécube et Andromaque fussent aussi libérées. Les quatre libérés partirent pour la Chersonèse de Thrace et s'y installèrent avec douze cents troyens. txt

Après sa mort, les dieux jugèrent que son âme devait être envoyée aux champs Elysées car elle avait toujours vécu dans le respect des dieux.

Culte 
Cassandre et Clytemnestre
Cassandre tuée par Clytemnestre

Après sa mort elle fut l'objet d'un culte sous le nom d'Alexandra. Les villes de Mycènes et d'Amyclées se disputaient la sépulture de Cassandre. Elle avait un temple et sa statue à Amyclées.txt
A Leuctres, où son culte était lié à celui d'Apollon Carnéen, elle avait aussi un temple au nom d'Alexandra. Le temple et sa statue étaient célèbres car il offrait un refuge aux jeunes filles qui voulaient échapper à un mariage forcé. Les jeunes filles qui répugnaient au mariage, drapées de noir comme les Erinyes, le visage teint en rouge, venaient serrer entre leurs bras sa statue. Dès lors elles étaient vouées au célibat et elles devaient toujours porter le sombre costume et le masque écarlate sous lesquels elles avaient consacré leur virginité.

Pour expier le sacrilège d'Ajax, les Locriens furent condamnés à envoyer chaque année et pendant mille ans deux jeunes filles vierges tirées au sort parmi les cent familles les plus nobles du pays. Par des chemins détournés, elles devaient gagner le temple pour devenir les humbles servantes d'Athéna; si les habitants s'en emparaient avant qu'elles arrivent à destination, elles étaient mises à mort et leurs corps étaient brûler avec du bois d'arbres sans fruits. Ce tribut aurait persisté jusqu'au IIe siècle de notre ère.

L'expression française "jouer les Cassandre" fait allusion à cette histoire et désigne une personne clairvoyante sur des évènements futurs mais qui n'est pas crue ou une personne particulièrement pessimiste. On oublie simplement que Cassandre avait toujours raison.

Le syndrome de Cassandre désigne un trouble psychique où la personne qui annonce un évènement a le sentiment de n'être jamais écoutée.

❖ Arts

La légende de Cassandre était figurée sur plusieurs célèbres monuments de l'art hellénique. Sur le coffre célèbre que Cypsélus, au commencement du VIIe siècle av. notre ère, avait consacré à Olympie, on voyait Ajax arrachant Cassandre de l'autel d'Athéna. Cette scène est aussi largement représentée sur les vases et les coupes et on la retrouve aussi sur des fresques à Pompéi et sur le dos des miroirs étrusques.

Ajax arrache Cassandre du Palladium
 
Cassandre enlevée par Ajax de TISCHBEIN
Cassandre cramponnée au Palladium
 
❖ Filiation
Hécube Priam
CASSANDRE
Époux* / amant Enfants
Apollon -
Agamemnon Télédamos
Pélops
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]