Inanna / Ishtar
Ishtar
Ishtar ailée,
Dynasties amorrites, Larsa.
© Musée du Louvre

Ishtar, dans la mythologie de Babylone ou Inanna chez les sumériens est la déesse de vie et la fertilité mais aussi de l'amour physique et de la guerre. Elle est la fille de Nanna / Sin et de Ningal. Son symbole sur les kudurrus est une étoile à huit branches.

Dans la plupart des mythes qui la concernent, elle est décrite comme une déesse impitoyable qui pouvait tuer ses ennemis comme ses amis ou ses amants. Le plus célèbre d'entre eux fut Tammuz / Dumuzi , dieu de la végétation.

Elle voulut faire de Gilgamesh son amant mais celui-ci refusa assez vertement. Furieuse, elle demanda à son père Anu d'envoyer le taureau céleste pour tuer Gilgamesh et son ami Enkidu.
Mais ils réussirent à tuer le taureau céleste et jetèrent la dépouille à ses pieds. Alors elle se vengea en faisant mourir Enkidu.

Elle fut identifiée à la déesse phénicienne Astarté ou Ashtar et plus tard à Aphrodite.

❖ Légendes
Ishtar
Ishtar
Sceau-cylindre du British museum

Ce texte est un ajout à l'Epopée de Gilgamesh, publiée sous le titre de Gilgamesh, Enkidu et l'Enfer. La déesse Inanna / Isthar recueille un petit arbre, huluppu (?), qui croît sur les bords de l'Euphrate. Elle le plante dans son jardin sacré et le soigne jusqu'à ce qu'il devienne un arbre magnifique. Des animaux y trouvent un abri : le serpent qui « ne connaît pas les sortilèges » fait son logis dans les racines, l'oiseau Imdugud installe ses oisillons sur la cime et Lillith « la jeune femme aérienne » construit sa demeure dans le feuillage.

Inanna se désole que son arbre soit envahi, et elle formule le désir de se confectionner un trône et un lit du bois de l'arbre. Pour lui faire plaisir, Gilgamesh entre dans le jardin, tue le serpent, chasse Lillith et l'oiseau Imdugud et coupe l'arbre. De son bois, Gilgamesh fabrique un lit douillet et un trône brillant pour la déesse et Inanna taille dans les racines un pukku et un mikku (un tambour et des baguettes ?) qu'elle offre à Gilgamesh.

Après une section endommagée de la tablette, on apprend que le tambour et les baguettes sont tombés dans l'Enfer «à cause des pleurs des jeunes filles ». Gilgamesh déplore la perte, ce qui amène Enkidu à s'offrir de faire la descente au pays des morts pour récupérer les objets. L'aventure tourne mal, Enkidu est fait prisonnier par Kur (le dieu de l’Au-delà des sumériens). Tout ce que Gilgamesh peut obtenir des dieux est que son ami soit libéré pour un court moment, le temps qu’il raconte ce qu’il a vu dans l'autre monde.

page 2 page suivante

❖ Filiation
Ningal Sin
ISHTAR
Epouse* / amante Enfants
Tammuz  
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]