Ilithyie

Ilithyie ou Eileithyia (Gr. Εἰλείθυια) est la déesse des Accouchements et des parturientes. Son nom vient d'un verbe grec qui signifie "aider"

Parfois elle est considérée comme la simple épithète d'Héra (ou de Déméter ou d'Artémis) mais le plus souvent c'est une déesse à part entière, la fille légitime d'Héra et de Zeus, née près de Cnossos en Crète. Elle intervient dans les accouchements pour les bloquer ou les hâter selon les ordres d'Héra.

Bien qu'Ilithyie fût la fille de la déesse du mariage et une sage-femme divine, les auteurs ne mentionnent ni mari, ni amant, ni enfants. Elle punissait le manque de chasteté en augmentant les douleurs de l'accouchement, et pour cette raison elle était crainte des jeunes filles. (Théocrite, XXVII 28.) Les naissances trop fréquentes lui déplaisaient également.

Dans l'art elle apparait parfois sous la forme de jumelles.

Chez les latins elle correspond à Lucine qui se confond avec Juno Lucina.

Sous quelque nom que l’on t’invoque
douce Ilithyie, Lucine, Génitrice,
Toi qui ouvres la voie aux fruits mûrs de la vie,
Accorde ta protection aux mères.
Assure-nous, Déesse, une ample descendance,
Favorise les décrets des Pères sur les unions.
Que cette loi sur les mariages soit la promesse
D'une fécondité nouvelle.
HORACE, Chant Séculaire

❖ Légendes

Ilithye
Ilithyie (jumelles) lors de la naissance d'Athéna

⏹ Ilithyie, dépêchée par Héra jalouse, était assise en tailleur, les jambes et les doigts croisés devant l'autel qu'on lui avait élevé; tant qu'elle garderait cette position, Alcmène ne serait pas délivrée.
Galanthis, la fidèle servante d'Alcmène, devant les longues souffrances de sa maitresse, comprit qu'il se passait quelque chose d'anormal et, sortant de la pièce, aperçut Ilithyie. Sachant désormais ce qui arrêtait la naissance, elle retourna auprès d'Alcmène pour en ressortir aussitôt, feignant une grande joie ; passant près d'Ilithyie, elle lui expliqua qu'Alcmène venait de mettre au monde ses enfants. De surprise, la déesse se leva brutalement et décroisa jambes et doigts : Alcmène put enfin accoucher et Ilithyie, furieuse d'avoir été dupée, punit la fidèle servante en la transformant en belette (les belettes étaient les animaux familiers des demeures antiques).
Plus tard, Héraclès éleva un autel à Galanthis et les Thébains lui faisaient des offrandes lors des jours de fête consacrés au héros.

⏹ Elle prit part aussi dans la naissance d'Apollon et d'Artémis. Malgré l'interdiction d'Héra elle succomba aux supplications d'Iris et vint aider Léto à mettre au monde ses jumeaux du moins Artémis, la première née car pour la suite c'est Artémis qui aida sa mère à mettre au monde Apollon. Pour cette raison Artémis passe aussi pour une déesse des accouchements.

⏹ Elle assista à la naissance d'Athéna qui sortit tout armée du crâne de Zeus qu'Héphaïstos avait fendu pour faciliter l'opération.

❖ Culte

Ilithye
Ilithyie aide Athéna

Son culte, originaire de Crète, s'est déplacé vers Délos. Son culte était très répandu dans la Grèce classique, toutes les grandes villes de la Grèce possédaient un temple qui lui était dédié. Son sanctuaire le plus important en Crète était une grotte sacrée près d'Amnissos où Héra l'aurait mise au monde. Pausanias nous donne un aperçu du culte qui était rendu à Ilithyie au mont Kronos près d'Olympie. Les prêtresses devaient vivre dans la chasteté et les offrandes à la déesse consistaient en encens et en gâteaux au miel.
Elle tient parfois à la main une torche allumée peut être un symbole pour "donner le jour" au nouveau-né.

Elle avait des sanctuaires en divers endroits, tels que Sparte, Cleitor (Arcadie), Messène (Péloponnèse), Tégée (Arcadie), Mégare, Hermione (Péloponnèse) comme l'indique Pausanias. Le sanctuaire d'Athènes comprenait trois statues qui étaient drappées jusqu'aux orteils selon Pausanias (I, 18, 5)

❖ Filiation

Héra
Héra
Zeus
Zeus
ILITHYE
Epoux* / amant Enfants
   

❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]