Légende d'Arthur

Il est difficile de parler de la légende du roi Arthur, car en fait il en existe plusieurs, datant d'époques variées (du sixième siècle à nos jours), et parfois même contradictoires.

Cependant, certaines légendes ont plus de renom que d'autres, et celle que vous trouverez ici le résumé d'une des formes les plus communes.

Le grand roi Uther Pendragon, aidé d'un mage puissant et mystérieux nommé Merlin, prit un jour l'apparence du duc Gorlois. Il séduisit alors sa femme, Ygraine de Cornouailles, et reçu d'elle un fils illégitime, Arthur. Celui-ci fut élevé par Sire Keu loin de ses parents, en prévision du lourd destin qui l'attendait.

Arthur
Roi Arthur par Innocenti

A la mort du roi Uther se posa le problème de la succession car il n'avait pas de fils légitime. Mais sur le parvis de la cathédrale où fut proclamée la messe pour son enterrement apparut une épée enfoncée dans une enclume et un rocher. Sur celui-ci on pouvait lire que seul le roi légitime pourrait arracher cette épée de son socle. Bien entendu, beaucoup de chevaliers s'y risquèrent vainement. Pourtant un jour, un jeune écuyer nommé Arthur tenta sa chance et se saisit avec aisance de l'épée. Alors que les barons refusaient de l'accepter comme roi, survint Merlin qui leur dévoila les origines royales d'Arthur. Dans les années qui suivirent, certains barons s'opposèrent encore à Arthur, mais face aux invasions saxonnes de plus en plus menaçantes, ils finirent par se rallier à son commandement. Arthur s'avérait être un chevalier exceptionnel et un meneur d'hommes hors pair. Ainsi, aidé notamment par les fils des barons soutenant tous sa cause, puis par les barons eux-mêmes, il écrasa les Saxons et mit fin à la menace.

C'est en récompense à l'aide apportée au roi de Carmélide, Léodagan, opposé aux Irlandais qu'Arthur reçu la main de sa fille, Guenièvre. Merlin s'opposa à cette union, mais devant l'insistance d'Arthur, il céda et offrit sa bénédiction, sachant cependant que Guenièvre était éprise du plus valeureux des chevaliers de l'époque, Lancelot. Merlin offrit en cadeau de mariage la Table Ronde qui demeura désormais dans la capitale, Camelot. Cette table permettait aux chevaliers qui y siégeaient de s'entretenir d'égal à égal, et elle fut le centre d'une multitude d'histoires.

C'est autour de cette table que débuta la quête du Graal, calice ayant contenu le sang du Christ. Il apparut, éblouissant et lumineux, pendant une assemblée des chevaliers. Tous furent touchés au plus profond de leur être par cette vision, et Merlin affirma qu'il était nécessaire pour le bonheur du monde de parvenir à le retrouver et de regarder ce qu'il contenait. C'est le début de la quête la plus difficile des chevaliers de la Table Ronde. Camelot se trouvera amputée de plusieurs de ses meilleurs éléments, mais Galahad parvint à ramener le saint Graal et la paix.

Quelques années plus tard, Mordred, neveu d'Arthur, tenta de s'emparer de Camelot. La bataille fut rude, et Mordred y laissa la vie. Arthur, grièvement blessé, mourra quelques jours plus tard près du lac où lui furent jadis révélés les pouvoirs de son épée, Excalibur. Les tensions quant à la succession naquirent et le royaume fut divisé en trois.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]