ATHÉNA

La déesse n'est pas intervenue que dans les batailles, elle a aussi aidé et protégé ses héros favoris.

❖ La protectrice

La déesse aux yeux pers protégea sans cesse les grands héros de l'Attique et la plupart des chefs grecs au cours de la guerre de Troie.

Quand Héraclès, en butte à l'hostilité d'Héra, entreprit ses pénibles travaux, Athéna se tint à ses côtés pour l'assister et le réconforter. C'est elle qui donna au héros les cymbales d'airain, dont le son effraya les oiseaux du lac Stymphale; Aussi, lorsque Héraclès eut conquis les pommes d'or des Hespérides, en fit-il hommage à sa déesse tutélaire. C'est elle encore qui l'escorta lorsqu'il ramena Cerbère des Enfers; c'est elle enfin qui, après sa mort, l'accueillit au seuil de l'Olympe.

Minerve offre son bouclier à Persée
Minerve offre son bouclier à Persée
© Musée national du château de Versailles

De même, Athéna servit de guide à Persée dans son expédition contre les Gorgones et comme le héros n'osait regarder la face terrifiante de la Méduse, elle guida son bras pour frapper le monstre. En reconnaissance, Persée donna plus tard la tête de la Gorgone à Athéna, qui la plaça sur son bouclier.

L'intervention d'Athéna dans l'aventure de Persée fut si active que certaines traditions attribuaient à la déesse même le meurtre de la Méduse, qu'elle aurait frappée durant son sommeil. De cette croyance dérivèrent plusieurs légendes : le duel entre Athéna et la Gorgone aurait eu pour occasion un concours de beauté ; la déesse aurait recueilli le sang de sa victime et en aurait fait don soit à Asclépios, soit à Erichthonios : le sang provenant de la veine gauche entraînait la mort, le sang provenant de la veine droite rappelait à la vie.

Athéna se montra également bienveillante pour Bellérophon : elle lui apparut en songe et lui remit un frein d'or, grâce auquel il put dompter le cheval Pégase.

Enfin, elle protégea efficacement Ulysse contre tous les périls qui l'assaillirent à son retour de Troie, et, sous les traits du sage Mentor, elle conseilla et guida le jeune Télémaque dans ses démarches pour retrouver les traces de son père.

❖ La bienfaitrice

Athéna et le Centaure
Athéna et le Centaure
BOTTICELLI (c. 1488)
© Galleria degli Uffizi Florence

Elle enseigna aux gens de Cyrène l'art de dompter les chevaux ;

Elle apprit aussi à Erichthonios à atteler les premiers chars de guerre.

Elle enseigna à Dédale l'art des métaux; (Ovide, Mét. VIII,236).

Elle était présente lorsque les compagnons de Jason construisirent le navire Argo et fixa une poutre oraculaire dans la proue.

Elle excellait surtout dans les travaux féminins : l'art de tisser les étoffes et de les orner de broderies merveilleuses n'avait pour elle pas de secret. Les Immortelles recouraient à son habileté et c'est elle qui avait brodé le voile d'Héra. Très jalouse de ses talents, elle n'admettait pas de rivalité. C'est ainsi qu'elle métamorphosa en araignée un jeune fille de Lydie, Arachné, qui avait osé se mesurer à elle.

Minerve chez les Muses
Minerve chez les Muses (c. 1640)
par J. STELLA

Certaines traditions, originaires de Béotie, lui attribuaient l'invention de la flûte. C'était pour imiter les sifflements plaintifs de la Gorgone égorgée par Persée que la déesse avait imaginé de souffler dans un os de cerf percé de trous. Mais elle n'avait pas persévéré dans son apprentissage musical car les Olympiens s'étaient moqués de son visage déformé lorsqu'elle soufflait dans la flûte. Elle jeta dédaigneusement son instrument et prononça une malédiction contre quiconque la ramasserait. Le satyre Marsyas en fit cruellement l'expérience.

Athéna remplissait aussi parfois le rôle de déesse de la santé : Elle révéla en songe à Périclès les propriétés d’une herbe qui sauva Mnésiclès, tombé dit-on du haut des Propylées sur lesquels il travaillait; en récompense, elle eut une nouvelle statue et un nouvel autel dédié à Athéna-Hygia.
Elle fit don soit à Asclépios, soit à Erichthonios du sang de Méduse; celui provenant de la veine gauche entraînait la mort, et celui de la veine droite rappelait à la vie.

❖ Athéna en colère

Minerve combattant Mars
Minerve combattant Mars
DAVID (1771)
© Musée des B-A de Lyon

Athéna, bien que très sage faisait respecter ses droits de façon stricte.

Aglauros, et Hersé ne purent résister à la curiosité d'ouvrir le coffre qu'Athéna leur avait confié furent frappées de folie par la déesse et se jetèrent du haut de l'Acropole.

Ajax Oïlée, guerrier sanguinaire et impie, enleva Cassandre malgré le fait qu'elle se soit réfugiée dans le temple d'Athéna tout en étreignant la statue de la déesse. Athéna, furieuse de l'outrage subi par sa prêtresse fit provoquer une tempête par Poséidon pour détruire son bateau et envoya peste et famine ravager la Locride.

Ajax le grand se disputa avec Ulysse au sujet du partage des armes d'Achille, Athéna le rendit fou et il se mit à égorger des moutons avant de se tuer.

Alcinoé, fille du roi de Corinthe, Polybe et épouse d'Ampholoque congédia sa tisseuse sans la payer. Athéna lui inspira une passion coupable et saisie de remords elle se jeta à la mer.

Minerve chassant les vices
Minerve chassant les vices
des jardins de la vertu
(1504) partiel de A. MANTEGNA
© Louvre

Arachné fut métamorphosée en araignée pour avoir oser se mesurer à elle en tissant.

Iodama, prêtresse d'Athéna, entra durant la nuit dans l'enceinte sacrée du temple où se trouvait Athéna elle-même avec la tête de Méduse attachée à sa tunique ; Iodama, en la voyant, fut changée en pierre.

Méduse était si belle que le dieu des mers s' éprit de ses charmes, et elle osa profaner avec lui le temple de Pallas Athéna. Pour venger ses autels souillés, elle changea les cheveux de Méduse en serpents (Ovide Mét. IV, 790 ).

Tirésias l'avait surprise par hasard dans son bain, elle lui posa les mains sur les yeux et le rendit aveugle mais, en compensation, elle lui conféra le don de divination.

❖ Culte

Athéna William Russell Flint

Le culte d'Athéna était célébré partout en Grèce et dans les colonies. Il était particulièrement développé dans les îles et en Asie Mineure où se déroulent les fêtes des theia, en Thessalie, à Corinthe, en Argolide, en Arcadie, en Laconie, en Béotie où avaient lieu les fêtes de la confédération béotienne (pamboiotia). Mais c'est en Attique qu'Athéna était le plus vénérée.
Les principales fêtes consacrées à Athéna étaient les Panathénées. Elles se déroulaient à Athènes, tous les ans pour les Petites Panathénées, et tous les cinq ans pour les "Grandes Panathénés".

❖ Sources

https://mythologica.fr