ASCLÉPIOS

Asclépios (Ασκληπιος) ou Esculape chez les Romains, était le dieu de la médecine dont les attributs étaient le serpent, le coq, le bâton, la coupe.

❖ Légende

Asclepios
Asclépios (Naples)

Suivant la légende la plus répandue, il était fils d'Apollon et de Coronis qui était la fille de Phlégias roi des Lapithes. Coronis était déjà enceinte d'Apollon quand elle prit pour nouvel amant un arcadien du nom d'Ischys.
Apollon fut averti de son infortune grâce à son don de divination ou bien par l'indiscrétion d'une corneille qui était blanche à cette époque. La pauvre corneille fut maudite et depuis ce jour là son plumage devint noir.

Apollon conta sa mésaventure à sa sœur Artémis qui cribla de flèches l'infidèle Coronis ou bien c'est lui même qui tua Coronis et Ischys. Le corps était déjà sur le bûcher funéraire lorsqu'Apollon réalisa que son amante était enceinte et arracha son fils du ventre de sa mère et des flammes.
Dans une autre version Coronis accoucha normalement alors qu'elle visitait Epidaure en compagnie de son frère.
On raconte aussi qu'il était le fils d'Arsinoé la fille de Leucippos.

 

Esculape
Enfant au temple d'Esculape (1877)
WATERHOUSE (CP)

Le petit Asclépios fut recueilli par un berger qui le nourrit du lait de ses chèvres et plus tard Apollon confia son fils au Centaure Chiron qui lui apprit l'art de la médecine. Athéna lui donna deux fioles contenant du sang de Méduse. L'une permettait de tuer et l'autre de ressusciter les morts. Asclépios s'en servit à plusieurs reprises (Lycurgue, Capanée, Tyndare, Hippolyte...) mais Hadès se plaignit à Zeus que l'ordre du monde risquait d'en être changé et ce dernier foudroya Asclépios. Cet acte mit Apollon en colère et il alla tuer les Cyclopes qui avaient simplement forgé la Foudre. Et pour finir Zeus envoya Apollon comme esclave chez Admète. Toutefois Zeus rappela Asclépios à la vie sous la forme d'un serpent, réalisant ainsi la prophétie de la fille de Chiron qui avait prédit qu'Asclépios deviendrait un dieu.
Asclépios fut considéré comme un dieu des plus populaires. Il épousa Epioné, la fille du roi de Cos dont il eut quatre filles et deux fils qui l'aidèrent dans son entreprise.

❖ Culte

baton

Ses principaux sanctuaires (Asclépieia) étaient ceux de Tricca, de Cos, de Pergame, d'Athènes et d'Epidaure. Le culte, à cet endroit, était fort réputé. C'est à Epidaure que l'on venait chercher la guérison, en suivant des règles strictes. Des serpents non-venimeux se promenaient dans le temple d'Asclépios en toute liberté. Asclépios apparaissait alors en songe aux prêtres et leur révélait le remède qui rendait la santé.

Il ne faut pas confondre le bâton d'Asclépios (un bâton sur lequel s'enroule une couleuvre) avec le caducée d'Hermès (bâton sur lequel s'enroulent deux serpents) ni avec le symbole d'Hygie (un serpent enroulé autour d'une coupe) même si on utilise dans le langage courant actuel le terme de caducée.

Les descendants d'Asclepios, les Asclépiades, formèrent une confrérie, avec ses rites secrets. Hyppocrate, le grand médecin de l'antiquité, passait pour un descendant d'Asclépios.
Le culte d'Esculape fut introduit à Rome en 290 av. notre ère lors d'une épidémie de peste. On éleva un temple au dieu sur une île du Tibre.

Plus tard on le confondit souvent avec Sérapis.

❖ Arts

Esculape
Esculape
Epioné
Epioné

On le représentait sous la forme d'un jeune homme imberbe au début mais vers le IV ième siècle sa représentation se transforma en celle d'un homme barbu.

Il est souvent entouré de sa femme Epioné (Celle qui guérit), ses filles Panacée, Hygie, et de ses fils Podalirios, Machaon et de Télesphore (génie de la convalescence).

Machaon et Podalirios se sont illustrés comme médecins dans l'armée des grecs, lors du siège de Troie.

❖ Filiation

Coronis Apollon
ASCLEPIOS
Epouse Enfants
Epioné Machaon
Podalirios
Télesphore
Aigle
Hygie
Iaso
Panacée

❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr