Karora

Karora est la divinité ancestrale des peuples aborigènes du nord de l'Australie et plus spécialement des Arrernte.

Danse aborigène

Pendant le Temps du Rêve, Karora dormait dans le sol et à sa tête s'élevait un grand poteau magnifiquement décoré, appelé tnatantja. C'était une créature vivante, une extrémité reposait à sa tête et l’autre atteignait le ciel. Le grand tnatantja se balançait au-dessus du sol qui était rouge de fleurs et couvert de nombreuses herbes.

Karora rêvait que de ses aisselles et de son nombril sortaient des bandicoots (petits marsupiaux), qui creusaient leur chemin vers la surface au moment où le premier soleil montait dans le ciel. Karora les suivit, faisant apparaitre un trou béant qui se remplit de jus, rouge comme le sang, de chèvrefeuille. Etant sorti de la terre, Karora avait perdu une partie de ses pouvoirs et il eut faim. Il saisit deux animaux, puis les fit rôtir à la chaleur du nouveau soleil et les mangea. Sa faim fut rassasiée, il se recoucha et il rêva un rhombe (instrument de musique) émergeant de dessous son aisselle. Il prit une forme humaine et devint un jeune homme, et quand Karora s’éveilla, son fils dansa autour de lui. C'était la toute première cérémonie.

Le fils de Karora cherchait des bandicoots, qu'ils cuisinaient et mangeaient, puis Karora dormait à nouveau et il créa deux autres fils. Cela  continua pendant un certain temps, la naissance de plus en plus de fils. Finalement, tous les bandicoots que Karora avait créés furent  mangés, et les ils connurent la faim. Ils chassèrent pendant trois jours, mais ils ne trouvèrent plus de gibier. Sur le chemin du retour, ils entendirent le bruit d'un rhombe et, en cherchant la source de ce bruit, ils aperçurent un wallaby de sandhill. Ils jetèrent sur lui leurs bâtons de tjuringa et lui cassèrent une jambe. Le wallaby de sandhill qui boitait leur cria  crié qu'il était un homme comme eux, pas un bandicoot.

Les chasseurs continuèrent leur chemin et Karora vint à leur rencontre. Il les ramena au Ilbalintja  et, alors qu'ils étaient assis en rond, une grande quantité de pmoara (sève sucrée provenant des bourgeons de chèvrefeuille) les engloutit. Karora resta au bord du Ilbalintja, mais ses fils furent emportés à l'endroit où l'homme de wallaby qu'ils avaient touché les attendait. L'endroit est devenu un grand lieu djang (sacré), et à ce jour on peut voir les frères groupés autour de Tjenterama, sous la forme d’un groupe de roches entourant un gros rocher.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]