Coronis

Il existe plusieurs femmes de la mythologie grecque qui répondent au nom de Coronis:

Apollon tuant Coronis (4)
par Domenichino

C'est le nom d'une des nourrices de Dionysos qui fut enlevée par Boutès, fils de Borée et brigand notoire. Pour le punir Dionysos le frappa de folie et il se jeta la tête la première dans un puits.

Coronis était la fille de Coronée qui fut changée en corneille par Athéna afin de lui permettre d'échapper aux poursuites incessantes de Poséidon qui en était tombé éperdument amoureux.

Fille d'Atlas et de Pléioné c'est le nom d'un des Hyades.

Coronis était la fille de Phlégias, roi des Lapithes. En fait elle s'appelait Aegla mais on l'avait surnommée Coronis (la corneille) à cause de sa beauté.
Coronis était enceinte d'Apollon quand elle prit pour amant un arcadien du nom d'Ischys fils d'Elatos car elle avait peur, disait-elle, que le dieu l'abandonnât quand elle serait devenue plus âgée.

Apollon fut averti de son infortune grâce à son don de divination ou bien par l'indiscrétion d'une corneille qui était blanche à cette époque. La pauvre corneille fut maudite et depuis ce jour là son plumage devint noir.

C'est Coronis, la corneille, qui raconte. [551] "tu vois ce que je suis; je vais t'apprendre ce que je fus. Ma fidélité m'a perdue, et je lui dois tout mon malheur. Minerve voulant dérober aux yeux des mortels Érichthon, cet enfant né sans mère, le renferma dans une corbeille d'osier, qu'elle confia, en leur défendant de l'ouvrir, aux trois filles du double Cécrops. Cachée sous l'épais feuillage d'un ormeau, j'observais les trois princesses. Hersé et Pandrose se conformaient aux ordres de la déesse; mais Aglauros, les raillant sur leur timide obéissance, défit les liens qui fermaient la corbeille, l'ouvrit, et fit voir à ses sœurs un enfant aux pieds de dragon. J'avais tout vu : je redis tout à la déesse; mais quel fut le prix de mon zèle ! Je perdis sa protection, et désormais elle me préféra l'oiseau funèbre de la nuit. Oiseaux, apprenez, par mon exemple, à ne pas vous perdre par votre indiscrétion. C'est, sans l'avoir recherchée, que j'avais obtenu la faveur de Minerve; elle peut elle-même te l'apprendre; et quelque irritée qu'elle soit contre moi, elle ne refusera pas à la vérité ce témoignage."
Ovide, Métamorphoses: II, 551

Apollon conta sa mésaventure à sa sœur Artémis qui cribla de flèches l'infidèle Coronis ou bien c'est lui même qui tua Coronis et Ischys.
Le corps était déjà sur le bûcher funéraire lorsqu'Apollon réalisa que son amante était enceinte et arracha son fils, Asclépios, du ventre de sa mère et des flammes.

Dans une autre version Coronis accoucha normalement alors qu'elle visitait Epidaure en compagnie de son frère.

❖ Arts

Coronis et Neptune (2)
Carpioni
Galleria degli Uffizi, Florence
Coronis et Neptune (2)
Hendrik Goltzius (1590)
Los Angeles County Museum of Art
Coronis tué par Apollon (4)
Epître d'Othéa
Christine de Pisan (c.1460)

 

 

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr