THÉSÉE

Thésée (Gr. Θησεύς; Lat. Thesus), dixième roi légendaire d'Athènes, fut le héros le plus populaire de l'Attique, et autour de son nom se forma une riche légende, qui, sur bien des points, rappelle celle d'Héraclès. Il passe pour avoir vécu au moins une génération avant la guerre de Troie;

JEUNESSE

Thésée et Aethra par La Hyre
© Musée de Budapest

Thésée naquit au Généthlion de Trézène, en Argolide, de l'union d'Egée, roi d'Athènes (ou du dieu Poséidon) avec Aethra, fille de Pitthée, roi de Trézène.
Avant de quitter l'Argolide, Egée avait déposé son épée et ses sandales sous un énorme rocher. Si Aethra mettait au monde un fils, ce fils, arrivé à l'âge d'homme, devait soulever la lourde pierre, pour récupérer les sandales et l'épée, puis se rendre en Attique pour s'y faire reconnaître.
Thésée fut élevé chez son grand-père maternel et il eut comme précepteur Chonnidas (ou Connidas) auquel les Athéniens sacrifiaient encore du temps de Plutarque un bélier, la veille de la fête de Thésée.
Très jeune il montra déjà sa bravoure. En effet Héraclès s'était arrêté au palais de Trézène et avait défait sa fameuse tunique en peau de lion qui trainait sur le sol. Alors que tous les gamins s'enfuirent en hurlant, le jeune Thésée âgé seulement de sept ans se précipita avec une hache qu'il avait prise des mains d'un esclave vers la terrifiante dépouille du fauve.


Devenu plus âgé, il alla à Delphes consacrer une boucle de ses cheveux comme il était de coutume à cette époque lors du passage à l'âge adulte. Arrivé secrètement dans la ville, il s’y promena, habillé d’une tunique longue, ses beaux cheveux frisés flottant sur ses épaules; et s'approchant du temple d'Apollon Delphinien, en voie d’achèvement, et dont il ne restait plus que le toit à poser, il entendit les ouvriers qui demandaient en riant: "Où va donc cette belle jeune fille toute seule?" A cette plaisanterie, il ne répondit rien; mais ayant éloigné les deux bœufs qui étaient attelés à un chariot couvert, il saisit l'impériale du véhicule, et la jeta par dessus les ouvriers qui travaillaient à la couverture du temple. Plus tard la cérémonie pendant laquelle les jeunes Grecs consacraient à Apollon leurs premiers cheveux prit le nom de Théseia en mémoire Thésée.

A l'âge de seize ans sa mère lui révéla une partie du secret de sa naissance; il souleva sans peine le rocher, s'empara de l'épée et des sandales, et partit pour l'Attique en passant la côte et non par la mer comme le lui avait recommandé Aethra. Thésée, avant de se faire reconnaître comme l’héritier du trône d'Athènes, décida de s'en rendre digne; la gloire et la vertu d'Héraclès l'aiguillonnaient.
Chemin faisant il effectua certains exploits en exterminant des monstres et des brigands qui se trouvaient sur sa route. (voir ici)

EXPLOITS

Les exploits de Thésée
Kilix de -440 © British Museum

Quand il se présenta au palais d'Egée, Médée, alors épouse de ce roi, voulut le faire empoisonner. Mais Thésée la démasqua, et se fit reconnaître d'Egée qui associa son fils à son pourvoir.

Thésée défendit son père contre les Pallantides, dompta le taureau de Marathon, puis alla délivrer les Athéniens du tribut qu'ils payaient au Minotaure de Crète. Aidé d'Ariane, fille de Minos, il tua le Minotaure et s'échappa du Labyrinthe, s'embarqua avec Ariane, qu'il abandonna en route sur le rivage de Naxos.

Devenu roi d'Athènes, il entreprit bientôt des expéditions lointaines.
• Il figura parmi les Argonautes selon Apollonius de Rhodes
• Il assista au terrible combat des Lapithes contre les Centaures.
• Il enleva Antiope(ou Hippolytè), reine des Amazones, dont il eut un fils, Hippolyte.
• Puis il triompha des Amazones, qui avaient envahi l'Attique.
• Il alla en Laconie pour y enlever Hélène, fille de Tyndare.
• Enfin, Pirithoos et Thésée allèrent jusqu'aux Enfers, pour y enlever Perséphone. Mais Pirithoos et Thésée payèrent cher leur audace; ils furent assis sur la chaise de l'oubli, et seul Thésée fut délivré plus tard par Héraclès. Suivant une autre version il voulut aider Pirithoos à enlever Coré, fille d'Aidoneus, roi des Molosses. Mais Aidoneus fit dévorer Pirithoos par son chien Cerbère, et il enchaîna Thésée.

Thésée et le Minotaure

Il retourna alors à Athènes, mais pour y trouver sa maison troublée, et la ville déchirée par des factions. Il fut chassé d'Athènes, ou s'exila ; il se retira à Skyros, où le roi Lycomède lui fait bon accueil, mais pour mieux le précipiter ensuite du haut d'un rocher. Il prit part à la chasse de Calydon; vengea les héros qui tombèrent devant Thèbes; il fut retenu prisonnier au Tartare au moment où les Argonautes s'embarquèrent pour la Colchide

En 469 av. notre ère, les ossements prétendus de Thésée furent ramenés de Skyros à Athènes, en grande pompe, par Cimon. Thésée devint de plus en plus populaire en Attique, où l'on fit de lui un grand législateur, fondateur de l'unité politique. Il avait réuni, disait-on, en un seul état les Calatons de l'Attique, et, pour consacrer l'union politique, inauguré les fêtes des synoïkia et les panathénées. Comme héros national, Thésée était en Attique l'objet d'un culte: on célébrait en son honneur les théséies. Il tient naturellement une grande place dans la littérature des Athéniens, surtout chez les poètes tragiques.

FILIATION

Aethra Egée
(Poséidon)

THESEE
Epouse* / amante Enfants
Hélène  
Phèdre* Démophon
Acamas
Hippolythé
ou Antiope
Hippolytos
Périgouné Mélanippe
Périboea  
Phéréboea  
Ariane  

SOURCES

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr