HÉLÈNE

Hélène
Helène D'après E. de Morgan

Hélène (Gr. Ἑλένη; Lat. Helena) serait née d'un œuf conçu par Léda, la femme de Tyndare, et Zeus qui pour la séduire se transforma en cygne. Hélène était d'une grande beauté, égale à celle des déesses.

Agée d'une douzaine d'années, Thésée l'enleva alors qu'elle dansait devant le temple d'Artémis. Il l'amena en Attique, il l'épousa avant de partir pour les Enfers et de cette union naquit fille nommée Iphigénie selon Stésichore. Hélène fut délivrée par ses frères Castor et Pollux qui la ramenèrent à Sparte. Iphigénie fut confiée à sa sœur Clytemnestre afin qu'Hélène puisse se dire toujours vierge.

Elle fut très recherchée en mariage par tous les héros grecs. Son père, Tyndare, craignant d'irriter ceux qu'il écarterait, suivit le conseil d'Ulysse et fit jurer tous les prétendants que, lorsque son choix serait fait, ils se réuniraient tous pour le défendre l’honneur du marié s'il subissait un outrage. Alors il se détermina en faveur de Ménélas parmi la centaine de prétendants qui se disputaient sa main, et le couple mena pendant trois ans la vie la plus heureuse.
Elle eut de ce mariage une fille, Hermione.

Malheureusement Aprhrodite avait promis à Pâris la plus belle femme du monde lors de l'attribution de la pomme d'or. En délégation à Sparte, il tomba amoureux de la belle Hélène qui répondit à sa flamme, et s'enfuit avec lui pendant que Ménélas se trouvait en Crète (Homère)
Une autre tradition dit qu'Hélène fut enlevée à main armée pendant la célébration d'une fête, ou encore qu'elle suivit Paris, car la déesse Aphrodite lui avait donné les traits de Ménélas. Le mariage s'accomplit dans île de Cranae ou à Salamine, et l'épouse infidèle arriva après une longue navigation, au palais de Priam. Tel est le récit homérique.
Mais ici encore il existe de nombreuses variantes. Au lieu de faire errer les amants sur les mers, les poètes cypriotes les faisaient arriver en trois jours de Sparte à Ilion.

Hélène et Ménélas
Ménélas et Hélène

La tradition générale adoptée par les poètes qui n'appartiennent pas à une haute antiquité était qu'Hélène ne parvint jamais à Troie ; son ombre seule suivit Pâris dans cette ville, pendant que la véritable épouse de Ménélas restait auprès du roi d'Égypte, Protée, pour reparaître à Sparte plus tard.

Selon le serment qu'ils avaient prêté, tous les prétendants décidèrent de venger l'affront fait aux Grecs par les Troyens. La longue guerre de Troie allait commencer.

L'enlèvement d'Hélène fut, non la cause, mais l'occasion de la grande lutte entre l'Europe et l'Asie, dont Homère a magnifiquement dépeint les diverses phases. Une formidable expédition fut préparée pour venger l'injure de Ménélas. Près de dix ans s'écoulèrent dans les préparatifs de cette guerre pendant dix autres le combat se déroula sous les murs de Troie. Paris a été tué vers la neuvième année du siège Hélène épousa Déiphobe qu’elle livra aux Grecs la nuit de la prise de Troie et elle se réconcilia ensuite avec Ménélas.

La rencontre d'Hélène et de Ménélas, après tant d'années de séparation, fut dramatique. Mais, toujours ébloui par sa beauté, il lui pardonna. Après un voyage de retour mouvementé, qui dura huit ans, parce que Ménélas dans sa joie avait oublié de faire des sacrifies aux dieux, ils vécurent à Sparte en paix.Télémaque parti à la recherche d'Ulysse trouva le roi de Sparte vivant en parfaite harmonie avec son épouse qui avait causé tant de malheurs.

Hélène
Vénus persuade Hélène de tomber amoureuse de Pâris par Angelica Kauffman.
( © Musée de l'Ermitage, St Petersbourg)

Selon Pausanias, après la mort de Ménélas, bannie de Sparte par ses beaux fils Mégapenthe et Nicostrate, Hélène se réfugia à Rhodes. Mais la reine Polyxo, qui l'accueillit dans l'île, désespérée par la mort de son époux, Tlépolémos, tué devant Troie, l'accusa de ce malheur. Elle la fit étouffer dans son bain par des servantes déguisées en Erynnies et suspendre son cadavre à un arbre. Les Rhodiens lui élevèrent plus tard une chapelle sous le nom d’Hélène Dendritis (Pausanias III, 19, § 10)
On la représente enlevée par Thétis et unie à Achille dont elle eut Euphorion dans l’île de Leucé...

C’est là qu’Achille vit errer parmi les âmes
Hélène aux pieds d’argent, la plus belle des femmes,
Et le lugubre Hadès, ému de leur beauté,
Réveilla les torpeurs de sa stérilité.
Euphorion naquit dans les champs d’asphodèles ;
Sur son dos arrondi s’ouvraient deux blanches ailes ...
(Louis Ménard)

Euphorion naquit avec des ailes et Zeus tomba amoureux du jeune homme qui se refusa. Alors Zeus l'anéantit d'un coup de foudre. Il tomba sur l'île de Mélos, une des Cyclades et les Nymphes qui osérent lui donner une sépulture furent changé en grenouilles. (Ptolémée Héphestion IV, 317)
Goethe reprit l'idée d'une rencontre d'Hélène avec cette fois Faust.

tableaux à voir
cliquez pour voir

Enfin Ptolémée Héphestion rapporte qu’Iphigénie l’immola ainsi que son époux sur l’autel de la Diane scythique lors de son passage en Tauride

On pouvait voir son tombeau à coté de celui de Ménélas à Thérapnes près de Sparte.

FILIATION

Léda Zeus
HELENE
Epoux* / amant Enfants
Thésée (Iphigénie)
Ménélas* Nicostratos
Plisthenes ?
Hermione
Pâris* Aganos
Corythos
Bunomos
Idaeos
Déiphobe  

SOURCES

http://mythologica.fr