ÉRIS

Éris était la déesse de la Discorde mais aussi de l'Émulation.

Eris
Eris

Elle était la fille de Nyx (la Nuit), mère d'un certain nombre d'androktasiai (démones malfaisantes) comme la Douleur, la Famine, conçues sans partenaire.

"L'odieuse Eris fit naître à son tour le Travail importun, la Souffrance (Ponos), l'Oubli (Léthé), la Famine (Limos), les Douleurs (Algae) qui font pleurer, les Batailles (Hysminai), les Meurtres (Phonoi), les Guerres (Makhai), les Querelles (Neikea), les Discours mensongers (Pseudea), les Contestations (logoi), les litiges (Amphillogiai), le Mépris des lois (Dysnomia) et Illusion (Até), qui vont de compagnie, enfin les Serments (Horcos), si fatal aux habitants de la terre quand l'un d'eux se parjure volontairement." Hésiode, Théogonie

Toutefois Até apparait chez Homère comme la fille aînée de Zeus, déesse de la Folie et de l'Egarement. Elle l'avait empêché de s'apercevoir des manigances d'Héra lors la naissance difficile d'Héraclès. Zeus fit le serment qu'elle ne reviendrait jamais plus sur l'Olympe. Il fit tournoyer Até, en la tenant par ses cheveux d'or, et la lança violemment sur la terre où elle atterrit en Phrygie sur une colline qui prit son nom, et où Ilos fondera par la suite la ville de Troie. Mais il se repentit de ce triste présent et envoya les Lites, les Prières, pour s'attacher à ses pas.

Hercule à la croisée des chemins
Pompeo BATONI (c.1753) © Galleria Sabauda, Turin

Eris se mêlait aux combats avec Arès et Enyo où les gémissements des blessés la ravissaient. Zeus l'avait chassé de l'Olympe car elle y maintenait une ambiance détestable en dressant les divinités les unes contres les autres. Virgile la décrivait avec une chevelure hérissée de serpents et entourée de bandelettes sanglantes.

On oublia de l'inviter aux noces de Thétis et Pélée. Elle se vengea en jetant au milieu des convives une pomme d'or gravée de ces mots: "A la plus belle".
Cette "pomme de discorde" engendra la contestation entre Héra, Aphrodite et Athéna, puis le jugement de Pâris et enfin par contre coup, l'enlèvement d'Hélène et la guerre de Troie.

Mais il ne faut pas voir que l'aspect négatif de cette personnification (à moins qu'il y ait deux Eris comme certains auteurs le prétendent puisque dans l'Iliade elle parait être la soeur et la compagne d'Arès) car il ne faut pas oublier que c'est elle qu'Héraclès choisit lorsqu'il rencontre deux femmes au début de ses exploits car elle est aussi la personnification de l'Emulation.

De même Zeus va faire appel à ses services lors de la guerre de Troie pour ranimer l'ardeur des guerriers grecs (Iliade XI, 3-14).

❖ Filiation

Nyx sans
ERIS
Epoux Enfants
sans Ponos
Limos
Léthé
Algea
Hysminai
Makhai
Phonoi
Neikea
Pseudis Logos
Amphilogiai
Dysnmia
Até
Horkos

❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr