Adonis ⑵

Adonis était un bon chasseur qui parcourait les forêts à la recherche de gibier, mais Aphrodite redoutait ces chasses, craignant pour la vie de son amant. Elle faisait tout pour le retenir auprès d'elle.

❖ Mort d'Adonis

Vénus pleurant Adonis
Vénus pleurant Adonis
HOLSTEYN, 1647
(© Frans Hals Museum, Harlem NL)

Un jour qu'il chassait sur le mont Liban, un terrible sanglier sauvage fonça sur Adonis qui et le perça de part en part. Des anémones naquirent de son sang et son âme descendit aux Enfers.
Aphrodite courut vers son amant mourant mais elle se piqua le pied avec une épine de rosier et son sang tomba sur des roses blanches qui prirent une couleur rouge.

« Non, dit-elle, tout ne sera pourtant pas soumis à votre loi, il subsistera à jamais un souvenir de ma douleur, ô mon Adonis ; la scène de ta mort, périodiquement représentée, rappellera chaque année mes lamentations ; et puis ton sang sera changé en une fleur » Ovide

Vénus pleurant la mort d'Adonis,
B. WEST 1768,
© Carnegie Museum of Art

Puis, en larmes, elle alla trouver Zeus et demanda qu'Adonis ne fût pas contraint de passer plus de la moitié sombre de l'année avec Perséphone et pût être son compagnon durant les mois d'été.
Zeus, magnanime, promit.

Quelques rares sources (Nonnos, Dionysiaques XLI, 155) racontent qu'Aphrodite aurait eu une fille avec Adonis, mais plus généralement les auteurs font de Béroé une Océanide et la patronne de la cité de Bérytos (actuellement Beyrouth). Aphrodite consulta les tables d'Harmonie pour connaître la destinée de sa fille et pria Eros d'enflammer le coeur de Neptune et de Bacchus. Le couple aurait eu aussi un fils du nom de Golgos, fondateur de la ville de Golgi à Chypre. (Nonnos, Dionysiaques: XLI, 155)

❖ Culte d'Adonis

Aphrodite créa des fêtes, les Adonies, en l'honneur d'Adonis célébrées par les femmes syriennes au début du printemps. Près de la ville de Byblos, il y a un fleuve qui portait le nom d'Adonis (Nahr Ibrahim actuellement). Ses eaux prenaient une teinte rouge à cause des sables du désert que le vent dispersait. Les gens pensaient que c'était le sang d'Adonis qui coulait; c'était le signal du début des fêtes. On plantait dans de petits pots toute sorte de graines (le blé, l’orge, la laitue et le fenouil) que l'on forçait avec de l'eau tiède pour les faire pousser en huit jours. Ces "jardins d'Adonis" bien éphémères étaient ensuite jetés à la mer ou dans des sources.
La légende d’Adonis est le symbole de la résurrection de la nature au printemps, moment où il revient auprès d’Aphrodite après son séjour sous terre avec Perséphone.

Adonis était particulièrement adoré à Byblos où il portait le nom local de Gauas, qui signifie le "sublime".

❖ Filiation

Smyrna
Myrrha
Cinyras
ou
Théias
Adonis
ADONIS
Amante Enfants
Venus
Aphrodite
Golgos
(Béroé)
Persephone
Perséphone
-

❖ Arts

De nombreux peintres ont puisé leur inspiration dans le livre X des Métamorphoses qui met en scène Vénus égarée par son amour pour le bel Adonis : « Elle ne se montre même plus dans le ciel : elle préfère Adonis au ciel. Elle s’attache à ses pas ; elle l’accompagne partout... ».

Tableaux Adonis
Cliquez ci-dessus pour voir d'autres œuvres


❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr