Amon
Amon

Amon (Amen, Amun, Ammon en grec, Amoun), était à l'origine le dieu de Thèbes, il fut identifié plus tard à Rê et nommé Amon-Rê.
Le nom d'Amon signifie "Caché" car nul ne pouvait le voir.

Amon
Amon

Selon les traditions les plus anciennes, Amon s'est créé lui même à partir du Chaos primordial, mais selon les plus vieilles traditions Thébaines, Amon a été créé par Thot comme une des huit déités primordiales de la création (voir Ogdoade) avec sa parèdre Amomet.
L'épouse d'Amon fut Mout, "la Mère", qui semble avoir été l'équivalent égyptien de l'archétype de la "Grande Mère" que l'on retrouve dans de très nombreuses mythologies.
Leur enfant était le dieu de lune: Khonsou.

❖ Attributs.

Les attributs d'Amon sont le disque, image du soleil, les cornes et le fléau; il est figuré tantôt avec une tête de bélier, tantôt avec un visage humain, portant parfois des cornes de bélier qui naissent au-dessus des oreilles. Il portait en général sur la tête une tiare de plumes orné parfois du disque solaire.
Ses animaux sacrés étaient l'oie et le bélier.

❖ Atributions.

Jusqu'au Moyen Empire, Amon était simplement le dieu local de Thèbes qui est à l'origine le dieu des vents et des bateliers c'est pourquoi il est parfois représenté avec une couleur de chair bleue; mais quand les Thébains eurent établi leur souveraineté sur toute l'Egypte, Amon devint une déité universelle et sous la XVIII ième Dynastie il fut considéré comme le Roi des Dieux.

A partir de la XIX - XX ième Dynastie Amon est vu comme la représentation invisible du créateur qui était à la source de toute la vie dans le ciel, sur la terre et dans l'Au-delà. Il se manifeste sous la forme de Rê.

Il est aussi associé à Min pour devenir le dieu fécond et créateur ou de Kamoutef autre divinité ithyphallique.

❖ Culte
Amon-Rê
Amon-Rê

Sous la XIIe dynastie, on lui construisit un temple qui, agrandi plus tard, est devenu l'ensemble dont on voit les ruines colossales à Karnak et qui est la plus grande structure religieuse jamais construite par l'homme. On arrivait à ce temple par une avenue bordée de deux files de béliers. Le bélier était consacré à Amon, et à Thèbes on en nourrissait un qui était la représentation vivante du dieu.

Des temples qui lui étaient dédiés, certains ont disparu:
• Le temple de Karnak
• Le temple d'Amon de Louxor
• Le temple d'Amon et oracle d'Aghurmi dans l'oasis de Siwa
• Le temple d'Amon à Tanis (Delta - Basse Égypte)
• Le temple d'Amon à Ouadi es-Seboua (Nubie)
• Le temple d'Amon à Napata (Nubie)
• Le temple d'Amon à Hermopolis
• Le temple d'Amon dans l'oasis de Khargeh
• Le temple d'Amon puis Amon-Rê et Rê-Horakhty à Amada

C'est en tant qu'Amenemopê qu'il se rendait chaque année au temple de Louxor pour être uni à la déesse Ipèt afin d'assurer l'éternel renouvellement des cycles naturels.

Hymne à Amon-Rê.
Ramses2

A toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Le radieux, seigneur des devenirs, multiple d’aspects,
Les coeurs sont rassasiés de ton amour !

À toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Soleil né du ciel, qui crée la terre, qui crée les eaux et les montagnes,
Qui fait venir à l’existence tous les êtres !

A toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Tu as illuminé la terre plongée dans les ténèbres,
Tu surgis hors du Noun, hommes et dieux viennent à ta suite.

A toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Le puissant, aux noms multiples, que nul ne connaît
Celui qui nous regarde de loin, mais proche pour nous entendre.

A toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Aux bras vigoureux, seigneur de la force, prompt à la colère,
L’irritable qui terrasse ses ennemis !

A toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Le miséricordieux, seigneur des bienfaits, riche d’amour et de bonté,
Qui écoute les plaintes, venant vers celui qui l’appelle !

A toi l’acclamation, ô Amon-Rê !
Qui engendre tous les hommes, qui crée leur subsistance
L’unique, le fort qui fait vivre ! Il ne se lasse pas !

Extrait du papyrus hiératique 3049 de Berlin p. VIII, lignes A 1-7,
XXIIe dynastie, vers 945-715 avant notre ère.

❖ Filiation
- -
ou (Thot)
AMON
Epouse* / Parèdre Enfants
Amonet  
Mout* Khonsou
❖ Arts
Aménophis III agenouillé devant Amon
Amon et Mout (Louvre)
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]