Chaos

Avant la création existait l'Océan Primordial dans lequel baignaient les germes de toutes les choses. Le Noun en est sa personnification.

Il était conçu comme un milieu liquide contenant tous les éléments de l'univers, mais indistincts les uns des autres. C’est le domaine du non-créé, car le Chaos ne contient rien de fini ; il n’y a ni temps, ni lumière, ni espace, ni chaleur, ni froid, ni vie, ni mort.
C’est à partir de là que le démiurge créa les dieux, l’humanité et l’univers entier.

Création du soleil

Dans ces eaux flottait l'esprit du démiurge qui vint à l'existence au moment où il prit conscience de lui-même, où il se distingua du Noun. Alors naquit son désir de créer l'univers. Cet instant est celui de l'apparition du monde tangible inscrit dans un espace à trois dimensions et dans un temps qui s'écoule.

En général, cette première manifestation divine est conçue comme une émanation lumineuse, repoussant les ténèbres participant de l'état informel pour parvenir à un monde ordonné. Le soleil entame alors une lutte de tous les jours afin de combattre la pression permanente qu'exercent les forces du chaos sur le monde.

Après la création, le Chaos ne disparaît pas pour autant, mais il demeure omniprésent simplement rejeté aux confins de l'univers dont il menace continuellement l'existence en essayant d'à attirer à lui ce qui en est issu.

Il est perceptible dans le monde réel dans tout ce qui perturbe l'équilibre du monde et entraîne sa dégradation. Il se manifestait concrètement dans les ennemis du pays qui venaient du désert et les animaux sauvages qui symbolisent les adversaires de l'ordre cosmique.

Tout phénomène naturel anormal ou inquiétant rappelait l'omniprésence du Chaos; mais ce n'est pas sa seule manifestation : la dégradation progressive de tout ce qui existe comme la rouille qui ronge le métal ou la vieillesse qui affaiblit le corps humain. Apophis est une des personnifications de ces forces qui tentent de déstabiliser la barque divine.

Bien que le Noun soit un monde sans espace, ni temps il est représenté comme un dieu anthropomorphe avec un visage, un buste et deux bras d'une longueur disproportionnée. Le Nil était considéré comme un vestige de l'Océan Primordial.

Certains textes décrivent la  désobéissance des hommes face aux conseils du démiurge qui leur avait interdit certains actes. Pour rétablir l'ordre il envoya la Déesse dangereuse.

Malgré les aspects négatifs du chaos il demeure la source initiale de toute vie et des entités appelées à renaître, comme le soleil, les divinités ou les Hommes.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]