SPQRFAUNUS

Faunus était très ancien dieu italique de la Fécondité dont le culte était localisé sur le mont Palatin ou ses environs proches. Il est le fils de Picus donc le petit-fils de Saturne.

❖ Légendes

Faunus
Faunus

Il prend place entre Mars, dont la signification est surtout politique, et Silvanus, qui personnifie l'état sauvage. Faunus est le vrai représentant de la vie nomade et pastorale, en même temps que de l'existence sédentaire des laboureurs primitifs; il est le dieu de la terre cultivée, et quelques-uns lui donnaient pour fils Stercutius
Par son nom, il apparaît comme un dieu bienfaisant, « favorable » , protecteur, en particulier, des troupeaux et des bergers, ce qui facilita, sous l'influence grecque, son identification avec le dieu arcadien Pan.

Ovide et Virgile sont d'accord pour dépeindre, sur la foi d'antiques traditions, les cérémonies et pratiques superstitieuses qui avaient le pouvoir de le faire parler. Le premier qui s'adressa à lui fut le roi Numa, afin d'obtenir un remède à la stérilité du sol et des troupeaux. C'est sur le mont Aventin que le dieu lui apparut dans un songe et lui révéla ses secrets.

Le roi Latinus le consulte dans la même forme, auprès de la source sulfureuse d'Albunea, pour savoir s'il doit donner sa fille à Turnus; il s'y endort couché sur des peaux de brebis, après avoir accompli un sacrifice. Des fantômes de toute sorte s'offrent aux regards ; des bruits s'y font entendre, mettant en rapport le monde des vivants avec la région infernale. Finalement, une voix sort des profondeurs de la forêt, qui commande à Latinus de garder sa fille pour Énée.

Dans les Fastes, Faunus, en compagnie de Picus, livre au roi Numa Pompilius, après y avoir été forcé par une ruse semblable à celle qui met Protée à la discrétion du pasteur Aristée, le moyen de conjurer la foudre par le culte de Jupiter Elicius

Fauna est sa femme ou sa fille. Fauna fut invoquée sous le vocable de Bona Dea : les femmes célébraient son culte au commencement de décembre, dans une fête mystérieuse qui était interdite aux hommes et qui dégénéra en orgie.
Fauna, ou Bona Dea, s'apparente enfin avec Maïa, qui symbolise la fertilité printanière de la terre et est honorée en mai.
Une nymphe du Latium, Marica, fut aimée de Faunus et devint par ses oeuvres mère du roi Latinus. On lui adjoint encore Ops, très ancienne divinité des Sabins acclimatée à Rome.
Ops est une personnification de la force créatrice et spécialement de la fécondité agricole ; elle était fêtée aux Opalia, le 19 décembre : on l'invoquait en s'asseyant et en touchant la terre avec la main.

❖ Culte

Le culte dédié à Faunus se déroulait au pied du mont Palatin. Entre le 13 et 15 février lors des Lupercales, fêtes dédiées à Faunus, les douze luperques, prêtres de Faunus se répandaient dans la ville pour fouetter avec des lanières de peau de bouc, les femmes qu'ils rencontraient afin de les rendre fertiles.
Il semble que cette fête ait perduré longtemps puisqu'il faut attendre le fin du cinquième siècle pour que le pape l'interdise et la remplace par la fête de saint Valentin. Mais ce n'est qu'à la fin du XVe siècle pour que le pape le nommera "patron des amoureux"

❖ Filiation

Canens Picus
FAUNUS
Epouse* / amante Enfants
Fauna Latinus
Marica Latinus

❖ Sources antiques


Faunus est aussi considéré comme un descendant du dieu Mars qui régnait sur une région proche du Tibre. C'est lui qui accueillit Evandre et ses compagnons en Italie et lui offrit une terre pour son futur royaume.

Il épousa la nymphe Marcia dont il eut un fils.

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr