Virgile

Virgile (en latin Publius Virgilius Maro) naquit à Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, vers 70 avant notre ère dans un milieu rural relativement modeste, il étudia en province, puis à Rome.

Virgile lisant l'Enéide devant Auguste.
Ingres © Musée des Augustins, Toulouse

De retour dans sa province natale, il composa, de 42 à 39, les Bucoliques, poèmes qui exaltent la vie pastorale. Revenu à Rome, il fut le protégé d'Octave (le futur Auguste), et le domaine qu'on lui avait confisqué en 40 au profit des vétérans lui fut restitué.

En 29, il publia les Géorgiques (écrites de 39 à 29), dont les quatre chants répondent à un projet d'Auguste : redonner aux Romains le goût de l'agriculture.

Poète national, Virgile chanta ensuite Auguste et la grandeur romaine dans l'Énéide (inachevée et posthume, 19 avant notre ère). Épopée en 12 chants, l'Énéide est le miroir du destin romain, où le passé légendaire éclaire le présent. Dans ce poème de la réconciliation générale comme dans toute l'œuvre de Virgile, on retrouve le même thème : la recherche de l'harmonie avec la nature, avec les hommes, avec les dieux, par la poésie, le travail, l'histoire.
Il mourut à Brindes, aujourd'hui Brindisi, en 19 avant notre ère

 

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr