titre

Parmi la multitude de cités et de petits États qui formaient l’Italie primitive, une ville allait naitre et développer sa domination sur les territoires avoisinants, puis devenir le centre d’un empire couvrant l’ensemble du bassin de la Méditerranée. Des rives de l’Euphrate aux rivages de l’Atlantique et des bords de la mer du Nord jusqu'aux rives du Nil, le peuple romain va répandre son modèle de civilisation:

Architecture et monuments,

Arts sculptures, fresques, mosaïques,

Monnaies,

Religion,

Institutions civiques,

Droit,

Littérature,

Histoire,

Biographies

Armées.

Durant des siècles, la civilisation romaine va concerner un grand nombre de peuples. Après sa disparition, le rêve impérial, le droit romain, la culture antique et le christianisme comme religion d’Etat furent pour un millénaire les références de l’Europe byzantine ou occidentale.

Les mœurs des Romains évoluent lentement. Pendant la Rome républicaine il reste à ceux-ci encore l’essentiel de leur rusticité ancestrale : nourriture sobre faite de lait et de galettes, usage de vases grossiers, habillement constitué de la toge qui n’est qu’un grand drap de laine incommodément drapé, mentalité de paysans rudes et avaricieux.

Mais avec les diverses conquêtes le luxe fait progressivement son apparition. Les intérieurs se garnissent de tapis, d’étoffes luxueuses, de meubles de bronze et d’argenterie. C’en est fini de la vieille rusticité romaine, des maisons de brique, des plats de légumes. C’est maintenant le luxe des parvenus, des enrichis. Les vertus ancestrales s’évanouissent du même coup. L’aristocratie s’entoure de musiciens, de danseurs, de courtisans. On invente une gastronomie romaine, dans laquelle s’illustrera Lucullus.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr