Mars

Mars est le fils de Jupiter et de Junon. Toutefois une tradition, rapportée par Ovide, veut que Junon ait engendré Mars sans le secours de Jupiter pour se venger de la naissance de Minerve. Junon chercha le moyen de devenir mère sans son époux et un jour qu'elle se reposait près du temple de Flore, celle-ci lui demanda les raisons de ce voyage. L'ayant appris elle lui recommanda une fleur magique aux vertus fécondantes qui poussait dans les champs d'Olène en Achaïe.

Mars fut élevé par Priape, un des Titans ou des Dactyles, qui lui apprit les préludes à la guerre et en particuliers la danse guerrière. Lucien rapporte que c'est pour cette raison qu'en Bithynie une partie des dépouilles consacrées à Mars lui étaient offertes.

❖ Attributions.
Mars et Réa Silvia par RUBENS
© Liechtenstein Museum, Vienne

Mars était plus reconnu chez les romains qu'Arès l'était chez les Grecs c'est pourquoi il apparait un certain nombre de différences entre les deux divinités d'autant plus que ce n'est que tardivement que Mars a été identifié à Arès.
Les fêtes, groupées pendant le mois de Mars, premier mois de l'année, qui lui est consacré, présentent des traits agraires. Cette vue est loin d'être unanimement acceptée par tous les mythographes. Mais il faut voir Mars comme un défenseur des cultures et des troupeaux. C'est sans doute pourquoi, le pivert, annonciateur de pluie, était son oiseau favori.
A l'époque classique, il apparait comme le dieu de la Guerre. Il était particulièrement vénéré par l'armée, ce qui lui valut le surnom de Gradivus ("qui avance à grands pas" [au combat] ou, selon d'autres, "qui fait pousser" [les moissons]).

❖ Culte

Si le culte d'Arès était peu pratiqué dans la Grèce, Mars était bien plus honoré chez les Romains. Comme le culte de Mars est orienté vers la guerre, son temple se situe à l’extérieur de la ville car les citoyens en armes n’ont pas le droit de pénétrer dans l'enceinte sacrée de la ville. Le culte de Mars était servi par un collège de prêtres, choisis parmi les patriciens, appelés Saliens

❖ Légendes
Mars et Minerve
La Paix séparant Mars et Minerve
Le Tintoretto © Palais des Doges, Venise

Les légendes concernant Mars sont assez pauvres. On retrouve bien entendu celles qui concernent Arès (voir sa fiche) en particulier Ovide raconte les amours contrariées de Mars et Vénus surpris par Vulcain. Mars et Vénus eurent une fille nommée Hermione chez les Romains.

Mars est néanmoins le père de Rémus et Romulus, fondateur de la nation romaine. Séduit, par la beauté de la jeune vestale Rhéa Silvia, qu'il aperçut un jour où elle se rendait à une fontaine située dans un bois sacré qui lui était dédié; il la rendit mère, pendant son sommeil, des jumeaux, Romulus et Rémus. Après la naissance des jumeaux qui furent abandonnés il dépêcha une louve pour les allaiter.

Ovide raconte comment Mars fut dupé par Anna Perenna.
Mars était tombé amoureux de Minerve et il s'adressa à la vieille Anna Perenna pour l'aider à conquérir le coeur de la sage Minerve en faisant ressortir qu'elle partageait son mois pour les fêtes et qu'a ce titre elle lui devait bien un petit service.
Anna Perenna se joua pendant quelques temps de la patience de Mars, puis un jour elle lui annonça que sa mission était accomplie et que Minerve s'était laissé convaincre et avait cédé à ses prières.
Fébrilement, Mars prépara la couche nuptiale et attendit impatiemment la venue de l'être aimé.

Bientôt celle-ci apparut la tête couverte d'un voile comme une nouvelle épousée; Mars se précipita pour l'embrasser et découvrit le visage d'Anna Perenna.
Le dieu bafoué fut saisi tour à tour par la honte et la colère.

❖ Filiation
Junon Jupiter
MARS
Epouse* / amante Enfants
Rhéa Silvia Romulus
Rémus
Bellone*  
❖ Arts
tableaux Arès
Cliquer pour obtenir d'autres œuvres
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]