Thésée
❖ Thésée et les Amazones

Selon certains, Thésée prit part à l'expédition victorieuse contre les Amazones et reçut comme part du butin leur reine Antiope appelée aussi Mélanippe; et on prétend que ce ne fut pas pour elle un grand malheur, car elle aurait trahi la cité de Thémiscyra sur le fleuve Thermodon pour lui prouver la passion qu'il avait allumée dans son cœur.

Amazones
Les Amazones par TISCHBEIN (1820)

D'autres disent que Thésée se rendit dans leur pays, quelques années plus tard, en compagnie de Pirithoos et ses camarades, et que les Amazones, ravies de voir arriver tant de si beaux guerriers, ne leur résistèrent pas. Antiope vint à la rencontre de Thésée avec des présents, mais à peine s'était-elle hissée à bord de son navire qu'il leva l'ancre et l'enleva.
La sœur d'Antiope, Orithye, que l'on confond parfois avec Hippolyté dont Héraclès conquit la ceinture, jura de se venger de Thésée. Elle s'allia aux Scythes et, à la tête d'une importante armée d'Amazones, elle traversa le Bosphore Cimmérien gelé, puis le Danube et ensuite la Thrace, la Thessalie et la Béotie.
A Athènes elle installa son camp sur l'Aréopage et là elle sacrifia à Arès c'est à cela, selon certains, que la colline doit son nom; mais d'abord elle donna l'ordre à une partie de ses troupes d'envahir la Laconie et d'empêcher ainsi les Péloponnésiens d'envoyer des renforts à Thésée par la route de l'isthme.

Les forces athéniennes étaient déjà rangées en ordre de bataille, mais aucun des deux camps ne voulait commencer le combat. Enfin, sur le conseil d'un oracle, Thésée sacrifia à Phobos, fils d'Arès, et livra bataille le septième jour de Boédromion date à laquelle les Boédromies sont célébrées à Athènes, certains disent cependant que la fête avait déjà été fondée, en l'honneur de la victoire de Xouthos sur Eumolpos, sous le règne d'Erechthée. Le front des Amazones s'étendait depuis ce que l'on appelle aujourd'hui l'Amazonion et la colline de la Pnyx, près de Chrysa.

Thésée enlevant Antiope
© Musée du Louvre

L'aile droite de l'armée de Thésée, partie du Mouseion, entra en action et se jeta sur leur aile gauche mais elle fut mise en déroute et contrainte de se retirer jusqu'au Temple des Furies. Cependant, l'aile gauche athénienne, partie du Palladium, du mont Ardettos et du Lycée chargea et repoussa l'aile droite des Amazones jusqu'à leur campement, leur infligeant de lourdes pertes. Selon certains, les Amazones firent des propositions de paix seulement après quatre mois de durs combats, L'armistice qui fut juré près du sanctuaire de Thésée était encore commémoré au cours du sacrifice des Amazones la veille de la cérémonie. Mais selon d'autres, Orithye, suivie de quelques Amazones, s'enfuit à Mégare où elle mourut de chagrin et de désespoir; et, selon eux, le reste des Amazones, chassées d'Attique par Thésée victorieux, se fixa en Scythie.

C'était là en tout cas la première fois que les Athéniens repoussaient des envahisseurs étrangers. Certaines Amazones blessées, abandonnées sur le champ de bataille, furent envoyées à Chalcis pour y être soignées.

Au sujet d'Antiope, il semble bien que la vérité soit qu'elle survécut à la bataille et que Thésée fut, par la suite, obligé de la tuer, comme l'avait prédit l'Oracle de Delphes, lorsqu'il s'était allié avec le roi crétois Deucalion et avait épousé Phèdre sa sueur. Antiope jalouse, et qui n'était pas sa femme légalement, fit irruption, tout armée, et interrompit la cérémonie du mariage menaçant de massacrer tous les invités de Thésée; ses compagnons fermèrent les portes en toute hâte et l'exécutèrent après un terrible combat; pourtant, elle lui avait donné un fils, Hippolyte, appelé aussi Démophon, et elle n'avait jamais appartenu à aucun autre homme qu'à lui.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]