Iphitos

Plusieurs personnages portent le nom d'Iphitos.

Le plus célèbre est le fils d'Eurytos, roi d'Oechalie et il appartient au cycle d'Héraclès.

Il figure parfois parmi les Argonautes, avec son frère Clytios. Comme fils d'Eurytos, il est lui-même un archer habile. Après la mort de son père, il hérita l'arc divin, présent d'Apollon, et en fit présent à Ulysse.

Iphitos
De gauche à droite Iphitos , Iole et Héraclès
© Musée du Louvre

C'était un gage d'hospitalité que les deux héros échangèrent à Messène, où ils s'étaient rencontrés, chez Orsilochos. Ulysse, de son côté, donna à Iphitos une épée et une lance. C'est avec cet arc qu'Ulysse, à son retour de Troie, tuera les prétendants de Pénélope. Dans cette version Eurytos est mort avant son fils, tué par Apollon, avec lequel il avait voulu rivaliser d'adresse à l'arc.

On attribue aussi la mort d'Eurytos à Héraclès, lors de la prise d'Oechalie, et Héraclès aurait tué en même temps Eurytos et ses quatre fils, parmi lesquels Iphitos. Mais on raconte aussi qu'Iphitos, seul de ses frères, prit le parti d'Héraclès, et fut d'avis de lui donner la main d'Iolé, qu'il avait gagnée au concours de tir à l'arc. Cette conduite explique qu'il ait échappé au massacre une fois la ville prise.

Cependant, même ainsi, il n'en mourut pas moins de la main d'Héraclès. Lorsque Ulysse le rencontra, à Messène, Iphitos était en train de rechercher des juments (ou des boeufs) qu'Héraclès aurait volés, ou bien qu'Autolycos avait dérobés puis confiés à Héraclès. Celui-ci refusa de rendre les animaux, et tua Iphitos.

Une autre version raconte qu'Héraclès était seulement soupçonné du vol, et qu'Iphitos se contenta de demander à Héraclès son avis sur cette affaire. Héraclès ne reconnut pas les bêtes d'après la description que lui en fit Iphitos comme étant celles qu'il avait achetées à Autolycos et il promit de les chercher si Iphitos acceptait d'être son hôte. Mais il comprit qu'en fait Iphitos le soupçonnait de vol ce qui le peina. Après un grand banquet, il conduisit Iphitos en haut de la plus haute tour de Tirynthe. Il lui demanda s'il voyait dans la plaine les juments. Il dut reconnaître que non mais Héraclès que la colère avait de nouveau l'envahit, comme jadis celle inspirée par Héra, le précipita dans le vide.

Héraclès dut, pour expier ce meurtre, être vendu comme esclave comme le lui imposa la Pythie de Delphes.

❖ Filiation

? Eurytos
IPHITOS
Epouse* / amante Enfants
   
❖ Sources antiques

Dans l'histoire, on connaît un autre Iphitos, roi d'Elide, contemporain du législateur de Sparte, Lycurgue, qui réorganisa les jeux Olympiques tombés en désuétude depuis leur organisation par Héraclès et la mort du roi Oxylos. Iphitos, qui était allé demander à l'oracle de Delphes un remède contre les divers fléaux, épidémies, divisions politiques, qui ravageaient alors la Grèce, se vit conseiller de remettre à l'honneur les jeux d'Olympie.
Puis il persuada aux gens d'Elide de rendre un culte à Héraclès, que ceux-ci considéraient toujours comme leur ennemi. Iphitos, par une entente avec Lycurgue, de Sparte, réalisa un commencement de l'union panhellénique lors des panégyries d'Olympie.


Fils de Naubolos, un prince de Phocide qui est le père da Schédios et Epistrophos, chefs du contingent phocidien lors du siège de Troie. Il participa à l'expédition des Argonautes avec Jason.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


01-Avr-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]