CASTOR & POLLUX

Castor et Pollux (Gr. Κάστωρ, Πολυδεύκης) sont les fils de Léda, surnommés les Dioscures (Gr. Διόσκουροι), comme fils de Zeus, et Tyndarides, comme fils de Tyndare roi de Sparte et époux de Léda. Ils furent transportés au ciel avant le siège de Troie, mais ils se montrèrent quelquefois aux hommes.

❖ Naissance

Dioscures
Les Dioscures ramènent Hélène par Gourdet

Selon Homère Castor, Pollux (Polydeuces) et leurs sœurs Clytemnestre et Hélène sont tous les quatre enfants de la reine Léda, épouse de Tyndare.
Puis les traditions ultérieures ont fait intervenir Zeus sous la forme d'un cygne venu courtiser Léda; les quatre enfants vinrent au monde dans un œuf, qui, suivant d'autres, ne contenait que les deux demi-dieux.
On dit encore qu'ils naquirent normalement de Léda, Zeus ayant emprunté la forme d'un astre pour séduire leur mère.
Enfin, une troisième tradition dit que Léda donna deux œufs, dont l'un, de Tyndare, son mari, produisit deux mortels, Castor et Clytemnestre; et l'autre, de Zeus, donna Pollux et Hélène, tous deux immortels comme leur père.
Le lieu de leur naissance fut Amyclée, ou le mont  Taygète, ou l'île de Pephnos, près de Thalames, ou la ville même de Thalames.
Pollux est le lutteur adroit et vigoureux et Castor, un le guerrier habile à dompter les chevaux qui forma Héraclès au combat. Ils participèrent à un grand nombre d'expéditions. Ils combattirent les pirates de l'Archipel. Ils prirent part à la chasse au sanglier de Calydon, et fondèrent en Colchide la ville de Dioscurias. Tous deux montent de magnifiques chevaux blancs, qui leur ont été donnés par Neptune, ou par Mercure ou par Junon. Les noms de ces coursiers sont Xanthos et Balios. Quelquefois ils sont attelés à un magnifique char d'or.

❖ Contre Athènes

Thésée enleva Hélène alors âgée de douze ans, et la confia à la garde de sa mère Aethra  dans une retraite secrète à Aphidnes. En reconnaissance de l’aide apportée par Académos, toutes les fois que les Lacédémoniens ravagèrent l’Attique, ils  épargnèrent les jardins d’Académos situés à un quart de lieue d Athènes et qui portaient le nom d’Académie, nom que  Platon rendit plus tard célèbre. Mais les Dioscures, irrités du sort de leur soeur, survinrent tout à coup en Attique, s'emparèrent d'une partie du pays, et, guidés par les conseils d'Académos, pénétrèrent jusqu'à Aphidnes, d'où ils ramenèrent leur sœur et ils prirent Aethra comme captive. A leur retour de cette expédition, qui ne s'acheva pas sans combat, Ménesthée leur ouvrit les portes d'Athènes, et Aphidnos les accueillit avec bienveillance; Ils purent ainsi comme ils le désiraient, et comme Héraclès l'avait fait, s’initier aux mystères sacrés. Les Athéniens leur rendirent des honneurs divins.

❖ Argonautes

Comme alliés de Jason, les Dioscures prirent part à l'expédition des Argonautes ; Une forte tempête ayant assailli les hardis navigateurs sur la mer de Colchos, Orphée implora le secours des aux divinités de Samothrace, et l'on vit tout a coup deux flammes apparaître et se poser sur la tête des Tyndarides. Cette lueur bienfaisante, qui présage au marin la fin de la tourmente, est appelée  feu de la saint Elme. Parvenu dans le pays des Bébryces, Pollux vainquit, au combat de ceste, le monstrueux géant fils de Poséidon. Les deux frères fondèrent ensuite la ville de Dioscorias.

❖ Contre les Apharéides

Les Apharéides sont les fils du roi de Messénie, Apharée et d'Arénè et les cousins germains des Dioscures.
Rapt des filles de Leucippe
Rapt des filles de Leucippe
RUBENS © Munich

Invités par Leucippe, les Dioscures enlevèrent ses deux jeunes filles, Phoebé et Hilaera (ou Hilaire), et durent livrer combat à leurs fiancés aux Apharéides, Idas et Lyncée. Ce qui n'améliora pas les relations entre les cousins germains. Castor épousa Hilaere et Pollux Phoebé. Pollux eut de Phoebé un fils nommé Mnésileos (Apollodore III,134) ou Mnésinoos (Pausanias II,22,5), et Hilaere donna à Castor, Anogon (Apollodore III,134) ou Anaxis (Pausanias II,22,5).

Un jour qu'ils revenaient d'une expédition en Arcadie où ils avaient volé du bétail, Idas lança un défi : celui qui aurait le premier fini de consommer sa part de viande aurait la moitié du troupeau, celui qui serait le second aurait l'autre moitié.
C'était une ruse car il avait fait lui-même un partage inéquitable des viandes et, avec Lyncée, ils avaient pratiquement achevé leurs portions. Les Dioscures étaient furieux. Ils partirent pour la Messénie, s'emparèrent de la totalité des bêtes et les ramenèrent à Sparte, leur patrie.
Idas et Lyncée se lancèrent à leur poursuite. Lyncée, qui avait la vue perçante du lynx, aperçut, du haut du mont Taygète, les jumeaux qui se cachaient dans un chêne creux. Idas se glissant derrière l'arbre frappa Castor de son javelot. Pollux pourchassa ses cousins jusqu'au tombeau d'Apharée, en Messénie. ldas se retourna en lui lançant la dalle funéraire et manqua sa cible. A son tour Pollux frappa Lyncée de sa lance tandis que Zeus foudroyait Idas. Alors Pollux revint auprès de son frère qui agonisait.

❖ Mort de Castor

Les traditions qui concernent la mort de Castor, principal épisode du combat, sont aussi diverses que celles qui se rapportent à la cause de cette lutte terrible.

Castor et Pollux
Castor et Pollux

Suivant Pindare, les Dioscures, après avoir enlevé injustement la part du butin qu'avaient gagnée les Apharéides, résolurent de se mettre en embuscade pour surprendre leurs adversaires, et se cachèrent dans le tronc d'un chêne creusé par les ans. Mais Lyncée les aperçut des hauteurs du Taygète, et, les tournant adroitement, blessa mortellement Castor avant que le héros eut eu le temps de se mettre en garde. Pollux, enflammé de rage, poursuit les meurtriers jusqu'au tombeau d'Apharée ; il supporte sans fléchir le poids du cippe que ses ennemis lui jettent à la tête, et perce Lyncée pendant que Zeus foudroie Idas, qui avait accompagné son frère. L'éclair consuma les corps des deux Apharéides.

Les Apharéides ayant rejoint les Dioscures au tombeau d'Apharée , il fut convenu, sur la proposition de Lyncée, que les deux plus jeunes, c'est-à-dire lui et Castor, combattraient seuls, sous les yeux de Pollux et d'Idas. Castor blessa Lyncée à la main, et le massacra ensuite sur le tombeau de son père. Idas saisit alors un cippe pour en écraser le meurtrier; mais il tomba frappé de la foudre.

Castor tue Lyncée debout auprès de lui; Idas abandonne alors et combat et fiancée, et commence à ensevelir son frère. Castor veut l'en empêcher et Idas le tue.

Castor périt dans une guerre entre Athènes et Lacédémone, ou lorsque Sparte fut assiégée par les Apharéides. On lui éleva des tombeaux à Argos, à Sparte, et près de Thérapné.

❖ Apothéose

Pollux voulut partager avec Castor son immortalité: avec la permission de Zeus, les deux frères passèrent alternativement six mois sur terre et six mois aux Enfers.

Finalement, transportés au ciel, ils devinrent la constellation des Gémeaux.

❖ Culte

Leur culte se répandit dans tous les pays grecs, surtout chez les Achéens et les Doriens. Ils étaient les dieux de l'hospitalité, des jeux gymniques, de la longévité, de la navigation (on les confondit souvent avec les Cabires).
Ils combattirent pour les Romains à la bataille du lac Régille, et, le même jour, annoncèrent la victoire sur le Forum, où on leur éleva un temple dont des ruines en subsistent. On leur prêtait la forme de jeunes gens vêtus d'une tunique blanche et d'un manteau de pourpre, avec un casque étoilé et une lance. Leurs statues gigantesques se dressent à Rome devant le Quirinal.
Ils sont à rapprocher des Açvins de l'Inde.

❖ Filiation


Léda Tyndare
ou Zeus
CASTOR
Epouse Enfants
Hilaera Anogon
(Anaxis)

Léda Tyndare
ou Zeus
POLLUX
Epouse Enfants
Phoebé Mnésileos
(Mnasinoos)

❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr