Luonotar

Dans le Kalevala Luonotar est la "vierge de l'air" grâce à qui le monde fut créé.

Luonnotar

Ce sujet est traité au début du Kelavala dont le texte initial a été remanié par Sibelius pour son poème symphonique.

«Il était dans l'air une vierge, la superbe Luonnotar; très longtemps elle resta pure. Elle finit par s'ennuyer de rester toujours solitaire au fond des vastes cours de l'air. Elle se posa sur les grandes vagues, le vent ballota la vierge. Pendant sept cents années, mère des eaux la vierge erra, nagea vers le midi, le nord, vers tous les horizons. Vint un vent violent qui couvrit d'écume la mer.
-Oh comme ma vie est pitoyable! Oh Ukko, père des dieux, viens à moi quand je t'appelle!
Vint une cane, un bel oiseau volant d'horizon en horizon, cherchant un endroit pour faire son nid.
-Non, non, non! Mettrai-je mon nid sur le vent ou sur les vagues? Le vent le renversera et les vagues l'engloutirons.
Alors la mère des eaux, la superbe vierge de l'air, sortit son genou de la mer; et sur celui-ci la cane fit son nid et entreprit de couver ses œufs. Ressentant une chaleur ardente, la vierge agita sa jambe, le nid tomba à l'eau et se brisa en miettes. De ces morceaux apparut alors la beauté. Le haut de la coque des œufs devint le ciel sublime, le blanc, la lune et le reste devint les étoiles du firmament.»

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]