SPQRManes

Dans la religion romaine ancienne, les Manes ou "Di Manes" sont des divinités chthoniques qui appartenaient à la catégorie des di inferi, "ceux qui habitent ci-dessous".

Ce terme dérive de l'adjectif archaïque manus (bon) et s'oppose à immanis. Les Mânes sont donc proprement les « Bons ». Ils sont l'objet d'un culte public et privé.

Lorsque l'on fondait une ville, on creusait d'abord un trou rond (le mundus, image du ciel renversé). Dans le fond, on encastrait une pierre, lapis manalis, qui figurait une porte des Enfers. Le 24 août, le 5 octobre et le 8 novembre, on écartait cette pierre pour laisser passage aux Mânes. Le culte qu'on leur rendait était destiné à apaiser leur colère : à l'origine, on leur offrait des sacrifices sanglants ; il est probable que les premiers combats de gladiateurs furent institués en leur honneur.

Leurs fêtes, les Parentalia et les Feralia, se célébraient au mois de février. Du 13 au 26, les affaires chômaient et les temples étaient fermés ; on décorait les tombes avec des violettes, des roses, des lis, du myrte, et l'on y déposait des nourritures variées.

❖ Sources antiques

xyx

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]