SPQRCacus

Cacus, peut-être un dieu du feu, peut-être simple numen de lieu, est un héros local de Rome, dont le mythe est lié à celui d'Hercule. On en faisait le fils de Vulcain et de la Nymphe Cabira de Thrace.

❖ Légendes
Hercule assommant Cacus
François LEMOYNE
© Musée du Louvre

Il vivait dans une grotte de l'Aventin, et, lorsque Hercule revint de son expédition dans l'Occident méditerranéen, ramenant les boeufs dérobés à Géryon, comme le héros avait laissé ses bêtes pâturer en liberté à l'emplacement du futur Forum Boarium, cependant que lui-même se reposait, au bord du Tibre, Cacus ne pouvant voler tout le troupeau, malgré l'envie qu'il en avait, déroba quelques bêtes (quatre vaches et quatre boeufs, dit-on), qu'il dissimula dans sa caverne. Mais, afin de ne pas laisser d'indice, il traîna les animaux par la queue, les forçant à marcher à reculons. Ainsi, les traces semblaient se diriger hors de la caverne, et non vers elle. Quand Hercule s'éveilla et compta son troupeau, il s'aperçut du vol. Il partit à la recherche de son bien, et il aurait été trompé par la ruse de Cacus si, selon les uns, les animaux, lorsqu'ils sentirent leurs congénères, n'avaient meuglé, révélant ainsi leur présence ou, selon d'autres, s'il n'avait pas été renseigné par Caca, la propre soeur de Cacus.
Par la suite Caca eut un petit temple dans lequel les Vestales offraient des sacrifices et entretenaient un feu sacré.

Quoi qu'il en soit, le combat s'engagea entre Cacus et Hercule. Cacus avait trois têtes, et soufflait le feu par ses trois bouches. Mais Hercule ne tarda pas à en avoir raison avec sa massue.

Hercule et Cacus
Hercule et Cacus par H. Goltzius
© Frans Halsmuseum, Haarlem

Une autre version montre Cacus s'enfermant dans sa caverne, entassant des rochers devant l'entrée et défiant ainsi les attaques d'Hercule. Mais celui-ci, montant sur la colline, arracha les rocs qui formaient le toit de la caverne et put ainsi atteindre son ennemi, qu'il tua. Puis il sacrifia à Jupiter Inventor, en reconnaissance pour sa victoire, et le roi Evandre, qui régnait alors à Pallantée, la future Rome (alors un simple village de pasteurs sur le Palatin, tout proche,), le remercia d'avoir débarrassé le pays d'un pillard tel que Cacus, et lui promit que le ciel le récompenserait en lui accordant les honneurs divins.

Une version obscure de la légende d'Hercule remplace Cacus par un brigand nommé Garanus ou Recaranus, mais qui joue le même rôle que Cacus.

Selon un ancien historien romain, Cacus était un compagnon du roi Marsyas, venu de Phrygie envahir l'Italie. Marsyas l'avait envoyé en ambassade auprès du roi étrusque Tarchon. Mais celui-ci l'avait fait prisonnier. Cacus s'était libéré, et était revenu auprès de Marsyas. Marsyas et Cacus avaient alors occupé la Campanie, autour du Volturne, et ils avaient attaqué la région de Rome, où s'était établie une colonie arcadienne. Hercule avait alors fait alliance avec Tarchon et écrasé les envahisseurs.

Enfin, Diodore connaît un certain Cacius, un homme particulièrement vigoureux, qui vivait sur le Palatin, et qui avait accueilli Hercule avec hospitalité. C'est le nom de ce Cacius qui était resté attaché à une "montée du Palatin", les Scalae Caci, au voisinage de sa maison (atrium Caci).

❖ Filiation
Cabira Vulcain
CACUS
Epouse* / amante Enfants
   
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]