El

El, le terme général pour "divinité" dans les langues sémitiques ainsi que le nom de la principale divinité des sémites de l'Ouest.

L’étymologie du mot  demeure obscure encore aujourd'hui. On retrouve ces mêmes racines dans toutes les contrées de langue sémitique, de l'akkadien Ilum à l'arabe Allah.
Dans la mythologie ougaritique, le dieu El comme le sumérien Anu, représente l'autorité divine et l'ordre cosmique. Il est le père de tous les dieux et, à l’image de Enlil en Mésopotamie, la source du pouvoir royal. El est également le père de l'humanité. À ce titre, il est lié à la fertilité humaine et à la naissance (voir Aqat et Keret ). Ses relations avec Baal sont souvent tendues, comme le montrent les récits les mettant en scène.

El entre deux lions
couteau de cérémonie de Gebel el-Arak.

Dans les anciens textes de Ras Shamra (ville ancienne d'Ougarit) en Syrie, El était décrit comme le chef du panthéon, époux d'Asherah, et père de tous les autres dieux (à l'exception de Baal). Son épithète la plus courante était «le taureau», mais il était aussi parfois appelé «créateur ou possesseur du ciel et de la terre». Bien qu'il fût un dieu important, il était peu présent dans les mythes qui concernaient principalement ses filles et ses fils.

Il était habituellement représenté comme un vieil homme avec une longue barbe et, souvent, deux ailes. Il était l'équivalent du dieu hurrien Kumarbi et du dieu grec Cronos. Dans l'Ancien Testament, El est communément utilisé comme synonyme de Yahweh et moins communément comme le terme général de «divinité».

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]