Aqat

Ce récit qui date d'environ 1350 avant notre ère, n’est pas complet et provient de trois tablettes conservés au musée du Louvre et écrites par Elimelek, grand prêtre de Baal à Ougarit. Les trois personnages principaux du conte sont le roi Danel, son fils Aqat et sa fille Paghat.

Désespéré d’être toujours sans héritier, le roi Danel demande à Baal-Saphon d'intervenir en sa faveur auprès du grand dieu El. Le vœu est exaucé et un fils qui naît est nommé Aqat ou Aqhat.

Aqat

Quelques années plus tard, Kothar, l’artisan divin, est reçu par le roi avec tous les honneurs dus à son rang. En remerciement, Kothar remet au roi un superbe arc de chasse. Aqat prend l'arc et rencontre un jour la déesse Anat qui lui dit que cet arc a été fabriqué pour elle et qu'il doit maintenant lui restituer. Pour vaincre ses réticences, elle lui offre de l’or et de l’argent, puis l'immortalité. Aqat réplique qu'il préfère partager le sort des mortels, et il met en doute les pouvoirs d'Anat. Il lui dit également qu'une telle arme n'est pas faite pour une faible femme et s'en va en riant.

Décidée à se venger, Anat va trouver El et le persuade d'accepter son plan. Elle appelle Yatpan, qui vole à la recherche d'Aqat sous les traits d'un vautour et le tue. Yatpan se saisit de l'arc mais le laisse échapper au-dessus de l'océan.

Anat fait l'éloge d'Aqat et regrette surtout la perte de l'arc et déplore la perte des récoltes, occasionnée par le sang versé.

Voyant des vautours au-dessus de sa tête, Danel demande à Baal d'abattre les vautours afin qu'il puisse les ouvrir pour rechercher les restes de son fils. Baal se conforme à sa demande, mais Danel ne trouve aucun reste. Danel voit le père des vautours, et Baal fait de nouveau tomber le père des vautours. Encore une fois, aucun reste n'a été trouvé. Enfin, Danel demande à Baal de faire tomber la mère des vautours, dans laquelle il trouve des os et de la graisse d'Aqat. Danel enterre les restes qu'il a trouvés le long des rivages de Galilée.

Le roi maudit trois cités situées à proximité du lieu du crime, puis il s'isole dans son palais et pleure la mort de son fils durant sept ans.

Paghat, sœur d'Aqat, décide de venger son frère. Sous les traits d'Anat, poudrée et portant épée sur sa tunique, elle parvient à trouver Yatpan, qui, sous l'emprise de la boisson, se vante du meurtre d'Aqat.

La suite du récit est fragmentaire. Paghat tue Yatpan. Danel demande l'aide de Baal-Saphon car il n'arrive pas à surmonter la mort de son fils et Baal-Saphon suggère l'organisation d'une cérémonie pour rappeler sur terre les âmes des défunts.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


05-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]