PROETOS

Proetos est un roi de Tirynthe, fils d'Abas, et frère jumeau d'Acrisios. Il descend de Lyncée et d'Hypermestre, et, par conséquent, de Danaos et d'Egyptos.

Dans le sein de sa mère, Aglaea, la fille de Mantinée, Proetos haïssait déjà son frère, Acrisios. Et les deux enfants se battaient déjà avant leur naissance. Quand ils eurent atteint l'âge d'homme, ils divisèrent entre eux le territoire de l'Argolide, sur lequel Abas régnait, et tandis qu'Acrisios obtenait Argos, Proetos devenait roi de Tirynthe. Mais ce découpage ne fut pas atteinte sans de combats sanglants entre les partisans de l'un et de l'autre.

On racontait aussi, pour expliquer cette haine des deux frères, venait du fait que Proetos aurait séduit sa nièce, Danaé, la fille d'Acrisios, et qu'il était peut être le père de Persée, causant ainsi à son frère une injure mortelle.

En possession de Tirynthe, Proetos en fortifia la citadelle, et c'est à lui que l'on attribuait les murs « cyclopéens » encore existant. Il fut aidé dans cette oeuvre, dit-on, par les Cyclopes eux-mêmes.

Il existe une autre version concernant l'issue de la lutte entre Proetos et Acrisios. Celui-ci aurait été vainqueur et aurait chassé Proetos, qui aurait trouvé un refuge en Asie Mineure, chez le roi de Lycie, Iobatès, ou Amphianax, dont il aurait épousé la fille, Sthénébée. Iobatès lui donna une armée de Lyciens, à la tête de laquelle Proetos reconquit son royaume. C'est alors seulement qu'aurait eu lieu le partage entre les deux frères.
Proetos était établi à Tirynthe, et marié, lorsque Bellérophon vint chercher asile près de lui et se faire purifier du meurtre involontaire qu'il avait commis. Sthénébée devint amoureuse de lui, et, ne pouvant faire partager son amour au héros, elle le calomnia auprès de Proetos, qui envoya Bellérophon à son beau-père Iobatès, pour que celui-ci le mette à mort.

De Sthénébée, Proetos eut d'abord deux ou trois filles, les Proetides , qui furent frappées de folie par Héra (ou Dionysos) et guéries par Mélampous. Mais cela obligea Proetos à faire de son royaume trois parts, l'une qu'il conserva, et deux autres qu'il remit à Mélampous et à son frère Bias.

Pendant la folie de ses filles, Proetos eut un autre enfant de Sthénébée, un fils nommé Mégapenthès ("Grand Chagrin" sans doute à cause du chagrin causé par la maladie de ses filles). Plus tard, ce Mégapenthès succéda à Proetos sur le trône de Tirynthe, mais avec Persée il échangea son royaume contre celui d'Argos, que Persée ne voulait pas devoir à un crime (Persée ayant tué accidentellement son grand-père Acrisios). Ainsi s'explique qu'au temps de l'expédition des Sept contre Thèbes, Adraste régnât à Argos, bien que son ancêtre, Bias, ait obtenu, originellement, une part du royaume de Tirynthe

Toutefois Anaxagoras est le tenant d'une tradition selon laquelle le partage aurait eu lieu après le règne de Mégapenthès et l'échange des royaumes entre celui-ci et Persée.
Ovide donne une légende de Proetos bien différente: celui-ci aurait attaqué Acrisios, et le tenait assiégé dans la citadelle d'Argos lorsque Persée vint au secours de son grand-père, et transforma Proetos en une statue de pierre.

Vainqueur, le petit-fils d’Abas franchit, avec son épouse, les murs de sa ville natale. Prenant à son compte pour la venger, l’offense faite à son aïeul, bien qu’indigne, il attaque Proétos ; car après avoir, les armes à la main, forcé son frère à fuir, Proétos était devenu le maître de la citadelle d’Acrisios. Mais ni le secours des armes ni la résistance de la citadelle mal acquise ne purent avoir raison du regard maléfique du monstre aux cheveux de serpents...
Ovide

❖ Filiation

Aglaé Abas
PROETOS
Epouse Enfants
Sthénébée Iphinoé
Iphisnassa
Lysippé

❖ Sources antiques

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr