Hésione

Hésione était la fille de Laomédon, roi de Troie et de la nymphe Strymo. Elle allait être sacrifiée au monstre qui dévastait la contrée quand Héraclès la délivra en échange des deux chevaux immortels.

❖ Légendes
Hercule delivrant Hésione
Musée lapidaire d'Avignon

Après avoir été l'esclave de la reine Omphale, Héraclès revint à Tirynthe, ayant totalement recouvré la raison, et projeta immédiatement une expédition contre Troie; voici pourquoi: Télamon et lui, à leur retour du pays des Amazones, ou bien lorsqu'ils abordèrent avec les Argonautes à Sigée, avaient été surpris de trouver Hésione, la fille de Laomédon, entièrement nue, parée seulement de ses bijoux et enchaînée à un rocher sur le rivage de Troie. Il s'avéra que Poséidon avait envoyé un monstre marin pour punir Laomédon d'avoir refusé de lui payer, ainsi qu'à Apollon, le prix convenu pour la construction des murs de la ville et pour s'être occupé de ses troupeaux. D'après certains, il aurait dû leur sacrifier tout le bétail né dans son royaume, cette année-là; d'après d'autres, il leur avait promis seulement un très bas salaire comme à des journaliers, mais, même sur ce salaire, il les avait volés de plus de trente drachmes troyennes. Pour se venger, Apollon envoya une épidémie et Poséidon donna l'ordre à un monstre de dévorer les habitants et de dévaster leurs champs en vomissant de l'eau de mer sur les campagnes.

Hercule delivrant Hésione
Charles LE BRUN (c.1655)

Laomédon se rendit à l'Oracle de Zeus Ammon et on lui conseilla d'abandonner Hésione sur le rivage pour être dévorée par le monstre. Néanmoins, il refusa obstinément d'obéir à moins que les nobles de Troie ne consentent à sacrifier d'abord leurs propres filles. Ceux-ci, désespérés, consultèrent Apollon qui n'était pas moins courroucé que Poséidon et qui ne leur donna guère d'apaisement. La plupart des parents envoyèrent aussitôt leurs enfants à l'étranger pour plus de sécurité, mais Laomédon essaya de contraindre un certain Phoenodamas, qui avait gardé chez lui ses trois filles, d'en abandonner une des trois; Phoenodamas harangua l'assemblée et déclara que Laomédon était seul responsable de leurs malheurs et qu'il fallait le contraindre à subir la douleur de sacrifier sa propre fille. Finalement, on décida de tirer au sort et le sort désigna Hésione qui fut donc attachée à ce rocher où Héraclès la découvrit. Héraclès brisa ses chaînes, remonta vers la ville et offrit de détruire le monstre en échange de deux incomparables et immortels chevaux blancs, ou juments blanches, rapides et si légers qu'ils galopaient sur la surface des eaux et passaient comme le vent sur les blés dressés, Zeus en avait fait don à Laomédon, en compensation de l'enlèvement de Ganymède. Laomédon accepta sans hésiter le marché.

Hésione sauvée par Hercule
Hésione sauvée par Hercule
Raoul LEFEVRE, Histoires de Troyes

Avec l'aide d'Athéna, les Troyens construisirent alors à Héraclès un haut mur pour le protéger contre le monstre lorsqu'il sortirait sa tête de la mer et s'avancerait dans la plaine. Quand il atteignit le mur il ouvrit ses énormes mâchoires et Héraclès s'engagea tout armé dans sa gorge. Il passa trois jours dans le ventre du monstre et en ressortit victorieux, mais le dur combat qu'il venait de livrer lui avait coûté tous ses cheveux.

Ce qui arriva ensuite est très controversé.

La version la plus sûre, cependant, est celle selon laquelle Laomédon trompa Héraclès en substituant aux chevaux immortels des chevaux ordinaires; Héraclès alors menaça de faire la guerre contre Troie et s'embarqua fort en colère. Il se rendit d'abord dans l'île de Paros, où il érigea un autel à Zeus et à Apollon; puis, à l'isthme de Corinthe où il prédit le châtiment de Laomédon finalement, il recruta des soldats dans sa propre ville de Tirynthe. On n'est pas d'accord quant au nombre des bateaux qu'Héraclès affréta pour mettre le cap sur Troie: certains disent dix-huit longs bateaux à cinquante rameurs; d'autres, seulement six petites embarcations et de maigres forces. Mais, parmi les alliés, se trouvaient Iolaos, Télamon, fils d'Eaque; Pélée; l'Argien Oeclès et le Béotien Deimachos. Héraclès débarqua près de Troie, confia la garde de ses vaisseaux à Oeclès tandis que lui-même, prenant la tête des autres guerriers, donnait l'assaut à la ville. Laomédon, surpris, n'eut pas le temps de rassembler son armée mais il distribua au peuple des épées et des torches et les envoya en hâte sur le rivage pour brûler la flotte. Oeclès résista jusqu'à son dernier souffle, contenant l'ennemi à l'arrière-garde, tandis que ses camarades reprenaient la mer et s'échappaient. Laomédon se hâta alors de revenir dans la ville et, après une escarmouche avec des groupes isolés des forces d'Héraclès, il réussit à rentrer et à refermer les portes de la ville derrière lui.

Héraclès délivrant Hésione
Héraclès délivrant Hésione
François LEMOYNE

N'ayant pas la patience de faire un long siège, Héraclès ordonna l'assaut immédiat. Le premier à faire une brèche dans le mur et à entrer dans la ville fut Télamon, qui avait choisi l'aile droite, construite par son père Eaque, sachant que c'était là le point le plus faible; Héraclès le rejoignit difficilement et ne put entrer qu'après lui; il devint alors fou de jalousie. Télamon comprit que l'épée qu'Héraclès subitement venait de brandir menaçait sa vie; il eut la présence d'esprit de s'arrêter et de ramasser de grosses pierres tombées de la brèche dans la nuit: " Que fais-tu là? " gronda Héraclès. " Je construis un autel à Héraclès Vainqueur, à Héraclès-qui-Préserve-des-Calamités, répondit l'astucieux Télamon. Je t'abandonne le sac de Troie. " Héraclès le remercia d'un mot et s'élança vers l'intérieur de la ville. Il abattit alors Laomédon et tous ses fils, excepté Podarcès, qui avait été seul à insister pour qu'on donnât les juments immortelles à Héraclès, puis il pilla la ville. Après avoir assouvi sa vengeance, il récompensa Télamon en lui accordant la main d'Hésione à qui il permit de racheter le prisonnier de son choix. Elle choisit Podarcès. " Très bien dit Héraclès; mais auparavant il faut qu'il soit vendu comme esclave. "Ainsi Podarcès fut présenté pour être vendu et Hésione l'acheta en donnant le voile d'or qui entourait son front: ce qui valut à Podarcès le nom de Priam, qui veut dire " racheté "mais c'est une étymologie assez douteuse .

Hesione
Héraclès sauve Hésione
TRIERE

Après avoir brûlé Troie et dévasté ses environs, Héraclès installa Priam sur le trône et mit à la voile, emmenant avec lui Glaucia, fille du fleuve Scamandre. Pendant le siège, elle avait été l'amante de Deimachos et, après qu'il eut été tué dans la bataille elle avait demandé la protection d'Héraclès. Héraclès la conduisit à bord de son navire, tout heureux que la descendance d'un aussi vaillant ami ne fût pas éteinte: en effet, Glaucia était enceinte et donna le jour, à quelque temps de là, à un fils du nom de Scamandre.

Or, tandis qu'Hypnos assoupissait doucement Zeus, Héra demanda à Borée de susciter une tempête qui emportât Héraclès très loin de sa destination, du côté de l'île de Cos. Zeus se réveilla furieux et menaça de retirer Hypnos du Monde Supérieur et de le jeter dans l'Erèbe; mais il s'enfuit et se réfugia auprès de la Nix à qui Zeus lui-même n'osait déplaire. Alors, pris de rage, Zeus se mit à secouer tous les dieux sur l'Olympe, c'est à ce moment-là, disent certains, qu'il enchaîna Héra par ses poignets à des flotteurs, attacha des enclumes à ses chevilles et qu'il précipita Héphaïstos sur la terre. Ayant ainsi donné libre cours à sa mauvaise humeur, il vint au secours d'Héraclès à Cos et le ramena à Argos.

❖ Filiation
Strymo
ou Leucippé
ou Placia
Laomédon
HESIONE
(voir table 7)
Epoux Enfants
Télamon Teucer
❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]