ERGINOS

Erginos était le roi des Minyens d'Orchomène en Béotie. Son père, Clyménos, fut tué par les thébains et juste avant sa mort il fit jurer à ses fils de le venger.

Héraclès
Héraclès

Au cours des fêtes de Poséidon à Onchestos, un incident offensa les Thébains à la suite de quoi Périérès, le conducteur du char de Ménoecée, lança une pierre qui blessa mortellement le roi minyen Clyménos. Clyménos fut ramené mourant à Orchomène, et, à son dernier soupir, il demanda à ses fils de le venger.
L'aîné, Erginos, rassembla une armée, marcha contre les Thébains et leur infligea une cuisante défaite. Au terme d'un traité garanti par serment, les Thébains s'engagèrent à payer à Erginos d'un tribut annuel de cent têtes de bétail pendant vingt ans pour la mort de Clyménos.

Héraclès, qui revenait de chasser le lion du Cithéron, tomba sur les hérauts minyens qui venaient chercher le tribut imposé aux Thébains.
Comme Héraclès leur demandait ce qu'ils venaient faire, ceux-ci lui répondirent avec mépris qu'ils étaient venus pour rappeler une fois de plus aux Thébains qu'Erginos faisait preuve de clémence en ne coupant pas les oreilles, le nez et les mains de tous les hommes de la cité. Héraclès, pris de colère infligea aux hérauts les mutilations qu'ils avaient eux-mêmes décrites et les renvoya à Orchomène.

Lorsque Erginos demanda au roi de Thèbes, Créon, de lui livrer l'auteur de cet affront, celui-ci était tout disposé à obéir car les Minyens avaient désarmé Thèbes, et ceux-ci ne pouvaient guère espérer l'aide d'un voisin ami, dans une si mauvaise affaire. Mais Héraclès persuada à ses jeunes compagnons d'essayer de reprendre leur liberté. Il arracha les boucliers, les casques, les cuirasses, et les armes qui avaient été dédiés comme butin dans les temples. Héraclès arma ainsi tous les Thébains en âge de combattre, leur apprit le maniement des armes et prit lui-même le commandement. Un oracle lui avait promis la victoire si la personne la mieux née de Thèbes sacrifiait sa vie. Tous les yeux se tournèrent pleins d'espoir vers Antiponeos, descendant des Hommes Semés. Mais comme il hésitait à mourir pour le bien de tous, ses filles Androcleia et Alcis se donnèrent la mort.

Temple d'Athéna à Delphes
Temple d'Apollon à Delphes reconstitution du CNRS

Après quoi, les Minyens marchèrent sur Thèbes, mais Héraclès leur tendit une embuscade dans un défilé étroit, tua Erginos et la plupart de ses capitaines. Cette victoire remportée par Héraclès presque seul, fut bien exploitée en faisant une descente sur Orchomèné où il abattit les portes, pilla le Palais et obligea les Minyens à payer un tribut double de celui imposé à Thèbes.

Occupé à des luttes sans fin, Erginos avait tardé à se marier et était resté célibataire.
Dépouillé de ses biens, il consulta l'oracle de Delphes qui lui conseilla de mettre un nouveau soc à sa charrue.

Il interpréta cet oracle en épousant une jeune fille qui lui donna deux fils.
Agamède et Trophonios passent pour les constructeurs du temple de Delphes.
Pausanias, (VIII, 10, 2) raconte aussi qu'ils aménagèrent un passage secret dans la salle du trésor que le roi Hyriée leur avait commandée. Il leur suffisait de faire pivoter une dalle pour pénétrer dans le coffre à l'insu de tous et d'en soutirer une partie du trésor. Au fil du temps Hyriée ne put que constater la baisse de ses trésors sans comprendre comment il disparaissait. Il fit appel à Dédale, qui installa un piège dans la pièce. La nuit suivante, Agamède s'y laissa prendre. Son frère le tua et lui coupa la tête, pour éviter qu'on ne le reconnaisse. Dès qu'il sortit, la terre s'ouvrit sous ses pieds et le fratricide fut englouti.

❖ Filiation


Boudeia Clyménos
ERGINOS
Epouse* / amante Enfants
Epicasté Trophonios,
Agamède

❖ Sources antiques


Erginos est aussi le nom d'un Argonaute qui passait pour être le fils de Poséidon.
A la mort de Tiphys, pilote de l'Argo, il prit la barre du navire. Bien qu'il fût encore jeune il avait les cheveux blancs ce qui lui valut les railleries de femmes de Lemnos; mais il sut y mettre fin en gagnant la course en armes (hoplodromie).

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr