Trophonios

Trophonios était le héros de Lébadée en Béotie qui fut avec son frère Agamède de célèbres architectes de temples pour les dieux et de trésors pour les rois.

 

Le temple d'Apollon à Delphes
Le temple d'Apollon à Delphes

Il était le fils du roi Erginos des minyens d'Orchomène et d'Epicasté mais on raconte aussi qu'il était en fait le fils d'Apollon et qu'il aurait été allaité par Déméter.

Agamède et Trophonios devinrent d'excellents architectes qui construisirent des bâtiments célèbres comme la maison d'Amphitryon à Thèbes, le temple d'Apollon à Delphes, le temple de Poséidon à Mantinée, le trésor d'Augias à Elis et celui d'Hyriée à Hyria.

Mais ils firent un mauvais usage de leur art. Pausanias, (VIII, 10, 2) raconte aussi qu'ils aménagèrent un passage secret dans la salle du trésor que le roi Hyriée leur avait commandée. Il leur suffisait de faire pivoter une dalle pour pénétrer dans le coffre à l'insu de tous et d'en soutirer une partie du trésor. Au fil du temps Hyriée ne put que constater la baisse de ses trésors sans comprendre comment il disparaissait. Il fit appel à Dédale, qui installa un piège dans la pièce. La nuit suivante, Agamède s'y laissa prendre. Son frère le tua et lui coupa la tête, pour éviter qu'on ne le reconnaisse. Dès qu'il sortit, la terre s'ouvrit sous ses pieds et le fratricide fut englouti.

Toutefois il existe une autre version, citée par Plutarque, de sa mort qui serait le prix qu'Apollon aurait payé pour la construction de son temple. Quand ils eurent terminé la construction du temple de Delphes les deux frères demandèrent le salaire qui leur était dû. Apollon leur conseilla d'attendre sept jours et de faire bonne chère pendant ce temps. Quand arriva le septième jour ils s'endormirent du sommeil de la mort. Mais il accorda à Trophinios un oracle.

Il fut divinisé et confondu avec Zeus sans doute à cause de son oracle qui était très célèbre dans l'Antiquité. L'oracle de Trophonios à Lébadée (Béotie), parmi les mieux documentées en Grèce, a été actif de la période archaïque jusqu'au troisième siècle de notre ère. Pour cet oracle, la révélation divine était donnée sous la forme d'une transe visionnaire, connu comme un voyage psychique ou saut de l'âme dans le monde de la vérité. Dès le début, le culte et la légende de Trophonios se situait à la frontière entre «l'autre monde» et le monde actuel, et était intimement liée à la cérémonie religieuse qui avait pour but d'apaiser les âmes des morts, en les appelant trois fois par leur nom (psychagogie), la divination pour soigner les maladies (iatromancie), et les mystères.

❖ Sources antiques
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]