Ao... Roi-dragon

Ao est le terme générique pour désigner les quatre "Roi-Dragon" qui étaient tous les sujets de l'Empereur de Jade. Chacun d'eux a un nom propre, et ils partagent le nom de famille Ao qui signifie «jouer» ou «fier»). Chacun des quatre Rois Dragons des Quatre Mers est associé à une couleur et un plan d'eau correspondant à l'une des quatre directions cardinales et à une des frontières naturelles de la Chine: la Mer de l'Est (la mer de Chine orientale), la mer du Sud (la mer de Chine méridionale), la mer de l'Ouest (lac Qinghai) et la mer du Nord (lac Baïkal).

Ao Guang, le roi-dragon de l'Est est sans doute le plus connu surtout pour ses aventures avec le roi des Singes, Sun Wukong, dans le livre "Voyage vers l'Ouest" mais il est vrai que tous ont eu, à un moment ou en un autre, des problèmes avec Sun Wukong qui avait décidé de se faire offrir un présent somptueux par chacun d'eux.

• Ao Shun

Le Roi-Dragon noir ou le dragon sombre avait en charge la partie Nord et représente l'esprit de l'hiver. Il donna au Singe, Sun Wukong, ses chaussures de nuages.

• Ao Jun

ou Ao Run ou Ao Ji, le Roi-Dragon blanc avait en charge la partie Ouest avec la mer de l'Ouest (lac Qinghai) et représentait l'esprit de l'automne. Lui aussi a eu des démêlés avec le roi des Singes, Sun Wukong, et il alla porter plainte auprès de l'Empereur de Jade.

• Ao Guang

Le Roi-Dragon bleu (ou vert) avait en charge la partie Est avec la mer de Chine orientale et représentait l'esprit du printemps. Il était le plus grand et le plus important des quatre rois dragons. Mais il n'aimait pas être dérangé par les importuns venus lui demander une faveur. La demande la plus effrontée est venue probablement de l'architecte Lu-Ban, qui voulut lui emprunter son palais tout entier pour s'en servir de modèle. A la décharge de Lu-ban il faut dire que le palais de cristal, gardé par toutes sortes de créature marines, était une pure merveille.

Lungwang
Les quatre Longwang

Puis vint le roi des singes qui après plusieurs tasses de thé et un marchandage des plus obséquieux lui demanda un présent remarquable. Il jeta son dévolu sur une énorme barre de fer qui avait séjourné un millier d'années sous la mer et pesait 13000 livres. Comme personne ne pouvait soulever cette barre Ao Guang fut très content de s'en débarrasser car elle occupait une place considérable dans la chambre du trésor.
Après quelques inimitiés, querelles et plaintes auprès de l'Empereur de Jade lui et le Singe devinrent les meilleurs ennemis du monde.

Son fils et héritier Ao-Bing fut tué dans la terrible bataille contre Nezha, où il était question de massacrer les démons et non les dragons. Ao Guang fut si durement touché qu'il envisagea même de déposer une plainte officielle auprès de l'Empereur de Jade. Plein de fureur, il alla à la rencontre de Nezha sur le champ de bataille mais il fut vaincu par ce dernier qui épargna sa vie et dans une ultime humiliation le transforma en dragon bleu.

• Ao Kin ou Ao Qin

Le Roi-Dragon Rouge avait la charge de la partie Sud avec la mer de Chine méridionale représentait l'esprit de l'été; Il était le frère d'Ao Kuang. Menacé par Sun Wukong, le Singe, il a dû lui donner à contrecœur son chapeau en or rouge

❖ Culte

Dans la religion populaire, les Rois-Dragons avaient le pouvoir de vie et de mort car ils régnaient sur la pluie, indispensable à la vie, et sur les funérailles. En tant que dieux des rivières, des lacs et des mers, ils représentaient la sagesse, la force et la bonté. Puisqu'ils contrôlaient les précipitations, durant les grandes périodes de sécheresse, les gens leur faisaient des offrandes ou des processions bruyantes qui suivaient la représentation d'un dragon. Protecteurs des passeurs et des porteurs d'eau, les rois-dragons punissaient tout gaspillage. On attribuait à la colère des Rois-Dragons les tempêtes, le brouillard et les tremblements de terre.

Le culte des Rois-dragons est célébré dans toute la Chine avec des sacrifices et des processions durant les cinquième et sixième lunes, et spécialement à la date de son anniversaire, le treizième jour de la sixième lune. Mais on leur préfère souvent des divinités locales plus aptes à s'occuper des besoins locaux. Dans le cas où les prières pour faire venir la pluie qui étaient adressées au Roi-Dragon n'étaient pas suivies d'effet on abandonnait la statue de la divinité en plein soleil gageant que sous l'effet de la souffrance il serait plus prompt à réagir et à intervenir auprès de l'Empereur de Jade car lui seul peut décider en dernier recours.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]