ACHILLE ⑴

Achille, "semblable aux dieux" mais non pas dieu lui-même, fut le plus fameux des héros grecs et un acteur incontournable de la guerre de Troie.

Thétis plonge Achille dans le Styx
Thétis plonge Achille dans le Styx
Donato CRETI
© Musée de Bologne

Achille (Gr. Αχιλλευς; Lat. Achilleus), fils de Pélée, roi des Myrmidons et de la néréide, Thétis, naquit à Larissa en Thessalie. Sa mère, Thétis qui était fort jolie, fut recherchée par Zeus et Poséidon pour l'épouser.
Thémis savait que le fils qui naîtrait serait plus grand et plus fort que son père. Seul Prométhée connaissait ce terrible secret mais Zeus réussit à le lui arracher.
Alors, pour éviter d'être détrônés, les dieux décidèrent de marier Thétis à Pélée, non sans quelques difficultés car elle ne voulait pas épouser un simple mortel. De ce fait leur enfant serait supérieur à son père mais inférieur aux immortels.
Pour calmer la déception de Thétis d'avoir à épouser un simple mortel les dieux organisèrent une somptueuse fête de mariage où toutes les divinités (sauf une) furent conviées et apportèrent de magnifiques cadeaux.
En tant que fils de Pélée il porte parfois le surnom de Péléide ou d'Eacide en tant que petit-fils d'Éaque.

EDUCATION

♳ Suivant la tradition post homérique, Thétis tenta, à plusieurs reprises, de procurer à son fils Achille l'immortalité. Pour cela, elle le frottait le jour avec de l'ambroisie et le plongeait la nuit dans le feu céleste afin de brûler sa composante mortelle; son père effrayé par cette surprenante opération se hâta de le retirer du feu (Apollodore III,13,6) et c'est pour cette raison qu'il porte parfois le surnom de Pyrisous (sauvé du feu).
Toutefois selon Ptolémée Héphaistion et Photios, le bébé eut un pied brûlé. Pélée fit appel à la science du sage Chiron. Celui-ci alla à Pallène et déterra les ossements du géant Damysos qui passait pour être le plus rapide du monde. Il remplaça ensuite l'astragale endommagé d'Achille qui devint un excellent coureur. Mais lors de la guerre de Troie son astragale de remplacement se rompit et il fut tué.
♴ Mais d'autres auteurs rapportent qu'elle le plongea dans le Styx pour le rendre invulnérable, exception faite du talon par lequel elle le tenait.

Achille et Chiron
L'éducation d'Achille
James BARRY (c.1772)
© Yale Center for British Art

Le roi des Dolopes, Phénix, fils d'Amyntor roi d'Orminion (il fut tué par Héraclès à qui il avait refusé le passage ou la main de sa fille, Astydamie) instruisit Achille sur la diplomatie et sur l'art de gouverner puis le Centaure Chiron lui apprit la course à pied ("Achille au pied léger"), le tir à l'arc, l'art de guérir les blessures et de nombreux talents des Muses. Il fut nourri de la moelle de lion et des entrailles d'animaux sauvages pour le rendre courageux.

Une seule fois il connut la crainte lorsqu' il affronta la juste colère du dieu-fleuve Scamandre dont il avait souillé les eaux par un effroyable carnage.

Remarquable par son courage et sa fermeté d'âme, le "bouillant Achille" avait aussi un caractère ombrageux, rancunier voire méprisant pour ses adversaires. Mais cela ne l'empêcha pas d'être le préféré des déesses Héra et Athéna qui veillèrent jalousement sur lui. Il se lia d'amitié avec Patrocle qui devint son ami inséparable (et sans doute un peu plus selon Apollodore III-13,8) jusqu'à la mort.

MOBILISATION

La guerre contre Troie était inévitable. Aux conseils de sa mère, qui lui proposa le choix entre une vie courte et brillante et une vie longue mais obscure, il répondit qu'il préférait la gloire, la vie fut-elle brève.

Achille chez Lycomède
Thétis retire Achille à Chiron, (1770)
Pompéo BATONI
© Musée de l'Ermitage

Le devin Calchas avait prédit qu'il périrait devant Troie, c'est pourquoi, Thétis le retira de chez Chiron et l'envoya, déguisé en femme, à la cour de Lycomède dans l'île de Skyros pour essayer de le soustraire à son funeste destin.

Achille chez Lycomède
Achille et les filles de Lycomède
Erasmus QUILLIN (c.1650)
© Groeninge Museum, Bruges

♳ Caché dans le gynécée sous le nom de Pyrrha (Πύρρα, la rousse), une prétendue sœur d'Achille, il séduisit Déidamie, fille du roi Lycomède, qui n'avait pas été bien longue à découvrir la supercherie et qu'il épousa secrètement quelque temps avant son départ pour Troie.
De cette union naquit un fils, Néoptolème (ou Pyrrhus), qui participera lui aussi à la guerre car sa présence était également nécessaire à la victoire.

Selon les prédictions de Calchas, les Grecs ne pouvaient s'emparer de Troie sans la présence incontournable d'Achille, ils chargèrent Ulysse de le retrouver et de le ramener rapidement.

Le rusé roi d'Ithaque se déguisa en marchand et présenta aux princesses de la cour de Lycomède des bijoux parmi lesquels était placée une épée que la prétendue princesse Pyrrha saisit avec empressement lorsqu'Ulysse fit sonner une trompette de guerre. Démasqué, Achille suivit Ulysse sans qu'il y ait eu un engagement vis à vis d'Agamemnon.
♴ Toutefois Homère ne relate pas cet épisode et Pélée envoya directement son fils et Patrocle à la tête de Myrmidons rejoindre la flotte grecque.

Le sacrifice d'Iphigénie
Felice TORELLI (c.1730)

Avec une cinquantaine de navires, Achille rejoignit Agamemnon à Aulis où la flotte grecque était bloquée par des vents contraires car Agamemnon avait offensé Artémis soit pour avoir tué une biche consacrée à la déesse, soit pour s'être vanté d'être meilleur chasseur qu'elle.

Toujours selon le devin Calchas la flotte ne pourrait partir pour Troie tant que la fille du roi ne serait pas sacrifiée à Artémis. Iphigénie se trouvait à Mycènes et Agamemnon ne savait pas très bien comment la convaincre de venir au port d'Aulis. Puis, poussé par Ménélas et surtout par Ulysse, il accepta de faire venir sa fille sous le prétexte fallacieux de la fiancer à Achille.
Achille qui n'avait pas été informé de cette honteuse démarche, en fut indigné et chercha à sauver la malheureuse Iphigénie. Il ne pardonna jamais à Ulysse cette tromperie.

Iphigénie allait périr sous le couteau du sacrificateur, quand Artémis, décida de lui substituer une biche, l'enleva dans une nuée, et la transporta à Tauride pour en faire sa grande prêtresse. Et les bateaux enfin purent lever l'ancre.

http://mythologica.fr