Autolycos

Autolycos, (Aὐτόλυκος) fils d’Hermès et de Chioné, la très belle fille du roi Dédalion, vivait au pied du Parnasse. Un scholiaste de l'Iliade d'Homère cite Stilbé, la fille d’Eosphoros, comme mère d'Autolycos et Hésiode dans la "Catalogue des femmes" donne le nom de Philonis. Pausanias (VIII,4,6) donne Dédalion, fils d'Éosphoros, comme père qui, rendu fou par le chagrin par la mort de sa fille, se précipita du sommet du mont Parnasse mais Apollon, par pitié, le changea en épervier.

D'après Ovide (Métamorphoses VIII, 738), il épousa Mestra ou Mnestra, fille d’Erysichthon qui pouvait changer d'aspect comme il voulait. Selon Pausanias (Périégèse, VIII, 4, 3) et Apollodore (Bibliothèque, III, 9, 1) son épouse se nommait Neaera et Homère (Odyssée XIX, 394) donne le nom d'Amphitée.

Il eut plusieurs enfants:
- Anticlée, future mère d'Ulysse; Alors qu'il séjournait à Ithaque, la nourrice lui mit le nouveau-né sur les genoux et lui demanda de choisir un nom dont on se souviendrait longtemps.
- Polymédé, épouse d'Æson et mère de Jason, le fameux Argonaute qui alla chercher la Toison d'Or (Apollodore I,9,16).
- ses fils soignèrent la blessure d'Ulysse, causée par les défenses d'un sanglier, avec un bandage et des incantations pour stopper le sang noir qui s'écoulait. C'est la cicatrice de cette blessure qui permit à la nourrice, Euryclée, de reconnaitre Ulysse à son retour à Ithaque.

Histoire de Chioné par J.W. BAUR

Il avait hérité de son père de certains dons comme de jouer de la lyre, l'art de la duperie et celui de voler sans être pris. Certains auteurs comme Hygin lui prête le don de se métamorphoser aussi bien lui même que ses larcins mais il excellait surtout dans l'art de camoufler le bétail volé soit en modifiant les marques des propriétaires soit en teignant la peau des animaux. Il aimait transformer des vaches blanches en vaches noires et parfois les animaux cornus perdaient leurs cornes et ceux qui n'en avaient pas en devenaient porteurs.

• Il déroba à Amyntor, fils d'Ormènos, son casque de cuir qui passa dans de nombreuses mains avant d'échoir à Ulysse (Iliade, IX, 447)

• Il vola à Eurytos, roi d'Œchalie, son troupeau de boeufs, ce qui causa des problèmes à Héraclès qui fut accusé à tort, qu'il conduisit d'Eubée vers le Péloponnèse (Apollodore II,6,3).

• Mais un jour il trouva plus malin que lui. Sisyphe, roi de Corinthe, qui avait gravé une marque sous la corne du sabot de ses bœufs, le convainquit ainsi du vol. Alors que Sisyphe résidait chez lui pour élucider l'affaire du vol, il en profita pour séduire sa nièce, Anticlée, qui était promise à Laërte. C'est pourquoi Ulysse, fils d'Anticlée, passe parfois pour avoir comme père Sisyphe.

• Il enseigna à Héraclès l'art de la lutte et en particulier l'usage des poings (Apollodore II,4,9).

• Selon Pausanias (Bibliothèque I,9,16) il participa à l'expédition des argonautes mais il est possible qu'il y ait une confusion avec un thessalien du même nom mais fils de Deimachos.

❖ Filiation.
Chioné Hermès
AUTOLYCOS
Epouse Enfants
Mestra
(Neaera ou Amphitée)
Aesimos
Anticlée
Polymédé
❖ Sources antiques.
❖ Bibliographie.

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]