Chicomecoatl
Chicomecoatl au musée de Brooklyn

Chicomecoatl dont le nom signifie « sept serpents » est la déesse de la Fertilité et de la Nourriture, plus spécialement du maïs. Elle était considérée comme l'équivalent féminin du dieu du maïs Cintéotl

❖ Culte

Son culte se déroulait au mois huei tozoztli (septembre) pendant lequel les autels des maisons étaient décorés avec des grains de maïs. En vue des fêtes célébrées en l'honneur de la déesse, une jeune captive apprenait à danser sans qu'on lui révèle la finalité de cet apprentissage. Lors de la fête on enduisait son corps de rouge et de jaune pour rappeler l'épi de maïs. Accompagnée des femmes qui chantaient des louanges, elle dansait toute la nuit jusqu'a épuisement.

Dépouillée tous ses vêtements, elle était entrainée vers le teocalli où le prêtre sacrificateur lui coupait la tête. Le sang était versé sur la statue de la déesse et le prêtre revêtait la peau de la victime.

❖ Iconographie

Dans les codex, Chicomecoatl apparait avec le visage et le corps peints en rouge. Elle était représentée sous trois aspects différents:
- une jeune fille portant des fleurs ;
- une femme dont le baiser apportait la mort ;
- une mère qui utilise le soleil comme bouclier.
Dans les sculptures elle porte deux épis de maïs.

❖ Arts
Chicomecoatl
Statue peinte de Chicomecoatl

Les représentations de Chicomecoatl
soit sur les codex
soit comme une statue
étaient très fréquentes comme on peut s'y attendre pour une déesse si importante dans la vie courante du peuple Aztèque. Elle tient en main des épis de maïs.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]