CHALCHIUHTLICUE

Chalchiuhtlicue dont le nom signifie "Celle à la jupe de jade", était l'une des divinités les plus importantes chez les aztèques.

Chalchiuhtlicue
Chalchiuhtlicue du British Museum

Déesse de l'eau vive, des rivières et des océans, elle était aussi considérée comme la patronne de la navigation et la protectrice des accouchements.

Elle était l’homologue féminin de Tlaloc, le dieu de la pluie considéré comme son époux ou son frère. Elle est la mère de Tecciztecatl, le dieu de la Fierté qui passait pour un hâbleur et un bavard et qui devint la lune lors de l'épisode de la création du cinquième soleil.

Avec Tlaloc, Chalchiuhtlicue appartenait à un groupe de divinités qui s’occupait de l'eau et de la fertilité. Sous son aspect aquatique elle était nommée Acuecucyoticihuati.

Mais dans certaines sources, elle est décrite comme l’épouse du dieu Xiuhtecuhtli.

Selon le mythe de la création du monde c'est elle qui présidait sous le quatrième soleil, le monde avait été détruit par une terrible inondation et les être humains avaient été changés en poissons.

 

❖ Culte

Une série de cérémonies appelée Atlcahualo, qui se déroulait pendant tout le mois de février était consacrée aux grandes divinités. Au cours de ces cérémonies, les Aztèques effectuaient de nombreux rituels, généralement aux sommets des montagnes, où ils sacrifiaient des enfants. Dans la religion aztèque, les larmes des enfants étaient considérées comme de bons présages pour avoir des pluies abondantes.

❖ Arts

Chalchiuhtlicue
Chalchiuhtlicue Codex Borbonicus
(Bibliothèque de l'Assemblée Nationale à Paris)

Chalchiuhtlicue est souvent représentée dans les codex précolombiens et coloniaux portant une jupe bleu-vert, comme son nom le laisse à penser. Elle présente des lignes noires sur le visage et porte généralement une boucle de jade sur le nez.

Dans la sculpture et les gravures, ses statues et les images sont taillées dans des pierres vertes comme du jade. A partir de son corps s’écoule un courant d'eau où parfois, des jeunes enfants sont représentés.

La pyramide de la Lune à Teotihuacan lui était dédiée et faisait face à la pyramide du soleil dédiée à son époux Tlaloc

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr