Kichermout

Kichermout est une divinité qui personnifie les ténèbres de la nuit. Il intervient dans certains contes populaires arméniens. En voici un raconté par Minas Tchéraz:

Une jeune mariée souffrait beaucoup de la part de sa belle-mère. Celle-ci, non contente de la faire travailler toute la journée, la forçait de tisser pendant la nuit une certaine longueur de toile, ce qui l'empêchait de dormir. Vers l'aube, à peine la malheureuse fermait-elle un oeil, que sa belle-mère se réveillait et l'invitait à vaquer à ses travaux quotidiens. La jeune femme maigrissait à vue d'oeil et finit par tomber malade.

Contes d'Arménie

Son frère apprit la triste nouvelle, et chercha un moyen pour la délivrer de ses tourments. Puis l’ayant trouvé, il informa sa sœur de son stratagème.
Il mit un bonnet et des habits de feutre noir, prit une massue, et le soir venu, il pénétra avec les ténèbres dans la maison où il souffla immédiatement la bougie.
Puis il circula tout autour de la salle en criant : " Je suis Kichermout! Je suis Kichermout! Faites votre souper, et couchez-vous au plus vite ! "

II brisa les os de la belle-mère à coups de massue, tandis qu’il ne frappait que sur le plancher chaque fois qu'il approchait de sa soeur. La misérable belle-mère se mit à crier: "Pitié! Pitié! Personne ne veillera plus ici!"

Le danger s'en alla, mais dès lors, chaque fois que la jeune mariée voulait se mettre au travail après le souper, sa belle-mère criait avec effroi : " Couchons-nous vite ! Couchons-nous vite, pour que Kichermout ne revienne plus ! "

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]