TÉTHYS

Océan et Téthys
Océan et Téthys
© Musée archéologique de Gazantiep, Turquie

Téthys (Gr. Τηθυς) qu'il ne faut pas confondre avec sa petite-fille, la Néréide Thétis, était une Titanide, la plus jeune fille de Gaia et d'Ouranos. Son nom a la même racine grecque que "nourrice". Elle représentait l'élément féminin fécond des mers et des fleuves qui nourrissent la terre. Elle résidait en général au delà du jardin des Hespérides, là où disparait le soleil.

Océan et Téthys s'unirent pour donner naissance à de très nombreux fils, les dieux-fleuves et de très nombreuses filles, les Océanides aux fines chevilles. Hésiode dans la Théogonie en fournit une longue liste mais il précise qu'il faudrait en rajouter plus de 3000.
Dans les hymnes orphiques (22) elle est aussi la mère des nuages.

Il ne semble pas qu'elle ait eu un culte pendant la période historique.

❖ Légendes

(337) Téthys donna à l’Océan des Fleuves au cours sinueux, le Nil, l'Alphée, l'Éridan aux gouffres profonds, le Strymon, le Méandre, l'Ister aux belles eaux, le Phase, le Rhésus, l'Achéloos aux flots argentés, le Nessus, le Rhodius, l'Haliacmon, l'Heptapore, le Granique, l'Ésépus, le divin Simoïs, le Pénée, l'Hermus, le Caïque aux ondes gracieuses, le large Sangarius, le Ladon, le Parthénius, l'Évènus, l'Ardesque et le divin Scamandre.
Téthys enfanta aussi la troupe sacrée de ces Nymphes qui, avec le roi Apollon et les Fleuves, élèvent sur la terre l’enfance des Héros; c'est Zeus lui-même qui les chargea de cet emploi : Pitho, Admète, Ianthé, Électre, Doris, Prymno, Uranie semblable aux dieux, Hippo, Clymène, Rhodie, Callirhoë, Zeuxo, Clytie, Idye, Pasithoë, Plexaure, Galaxaure, l’aimable Dioné, Mélobosis, Thoë, la belle Polydore, Cercéis au doux caractère, Pluto aux grands yeux, Perséis, Ianire, Acaste, Zanthé, la gracieuse Pétréa, Ménestho, Europe, Métis, Eurynome, Télestho au voile de pourpre, Crisia, Asia, l’agréable Calypso, Eudore, Tyché, Amphiro, Ocyroë et Styx qui les surpasse toutes, telles sont les filles les plus antiques de l'Océan et de Téthys; il en existe beaucoup d'autres encore, car trois mille Océanides aux pieds charmants, dispersées de toutes parts, habitent la terre et la profondeur des lacs, race illustre et divine ! Autant de Fleuves, nés de l’Océan et de la vénérable Téthys, roulent au loin leurs bruyantes ondes : il serait difficile à un mortel de rappeler tous leurs noms ; les peuples qui habitent leurs rivages peuvent seuls les connaître.
(Hésiode, Théogonie selon une traduction de Bignan)


Téthys

• C'est Téthys qui éleva Zeus et Héra que Rhéa lui avait confiés et en témoignage de reconnaissance Héra intervint efficacement pour la réconcilier avec Océan avec qui elle était brouillée.

• Pour faire plaisir à Héra, Téthys empêcha Callisto, amante de Zeus, de rejoindre l'océan. C'est pour cela que Callisto devenue la constellation de la Grande Ourse tourne autour de l'étoile polaire sans jamais pouvoir se poser sur l'ocean.

• Quand Aesacos, fils de Priam et d'Alexirrhoé , qui interpréta le rêve où il apparaissait que Paris, nouvellement né, allait devenir la ruine du pays, sauta dans la mer après la mort de son épouse, Téthys le transforma en oiseau plongeur. (Ovide Métamorphoses XI,783)

❖ Arts

La représentation de Téthys est rare; elle apparait sur les mosaïques en compagnie de son époux avec deux petites ailes sur le front sans doute pour son rôle de mère des nuages.
Sur les vases grecs elle apparait sans attribut spécifique en compagnie de son époux et de la déesse des naissances, Ilithye.

❖ Filiation

Gaia
Gaia
Ouranos
Ouranos
Téthys
TETHYS
Epoux Enfants
Océan
Océan
Océanides
Dieux-fleuves

❖ Sources

http://mythologica.fr