OURANOS

Ouranos
Ouranos d'Asahi

Ouranos (Uranus, chez les Romains) personnifiait le ciel. Les Grecs imaginaient le ciel comme un dôme de laiton, décoré d'étoiles, dont les bords reposaient sur la limite extérieure du disque plat de la terre.
D'après la Théogonie d'Hésiode, Ouranos était le fils de Gaia (la terre-Mère) qui s'unit à lui pour engendrer les Titans, les Cyclopes, les Géants, et un grand nombre de divinités. texte
Mais haïssant ses enfants, il les rejeta dans le sein de leur mère, la Terre, qui étouffait. D'après Apollodore il jeta ses enfants révoltés dans le Tartare, sombre lieu du monde souterrain, qui se trouvait aussi éloigné de la terre que la terre l'est du ciel; Si on y jetait une enclume, elle mettrait neuf jours et neuf nuits pour en atteindre le fond.

Pour se venger, Gaia persuada les Titans d'attaquer leur père et c'est ce qu'ils firent, sous la conduite de Cronos, le plus jeune des sept qu'elle arma d'une faucille de silex soigneusement aiguisée. Ils surprirent Ouranos dans son sommeil, et ce fut avec la faucille que l'impitoyable Cronos le châtra; puis il s'emparant des organes génitaux de la main gauche (qui a toujours été depuis lors un geste de mauvais augure), et les jeta, ainsi que la faucille dans la mer près du cap Drépanon (qui signifie faucille).

Des gouttes de sang s'écoulant de la blessure tombèrent sur la Terre-Mère et elle donna naissance aux trois Erinyes.

Les Méliades ou Mélies, les nymphes des frênes, sont aussi nées des gouttes de sang d'Ouranos.

Lyssa, la personnification de la Folie Furieuse, est la fille du sang d'Ouranos et Nyx.

Certains auteurs comme Hésiode font aussi naître Aphrodite à partir de cette mutilation mais d'après Homère Aphrodite est la fille de Zeus et de Dioné .

Ouranos
Ouranos mutilé par Cronos de Giorgio VASARI © Palazzo vecchio à Florence

Puis les Titans relâchèrent les Cyclopes du Tartare et confièrent la souveraineté de la terre à Cronos. Mais Cronos ne fut pas plutôt maître du pouvoir suprême qu'il relégua de nouveau les cyclopes dans le Tartare avec les géants aux cent bras, et, prenant pour épouse sa sœur Rhéa, il régna sur l'Olympe.

Les grecs ne rendirent aucun culte connu à Ouranos.

❖ Filiation

Gaia
Gaia
-
Ouranos
OURANOS
Epouse* / amante Enfants
Nyx Lyssa
Gaia * CENT-BRAS
CYCLOPES
TITANS
TITANIDES
Sang Erinyes
Organes génitaux Venus
Aphrodite

❖ Sources

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr

§ 1. Ouranos, ou le Ciel, gouverna le premier le monde; ayant épousé Gaia (la Terre), il en eut d'abord ceux qu'on nomme à cent bras, Briarée, Gyès et Cottos. Ils avaient chacun cent bras et cinquante têtes, et leur force et leur grandeur, les rendaient invincibles.
§ 2. Il eut ensuite de Gaia les Cyclopes, Argès, Brontès et Stéropès, qui n'avaient chacun qu'un œil au milieu du front. Ouranos, ayant enchaîné tous ses premiers enfants, les précipita dans le Tartare, qui est un lieu ténébreux dans les enfers, aussi éloigné de la terre, que la terre est éloignée du Ciel.
§ 3. Il eut ensuite d'autres fils, appelés Titans,à savoir, Océan, Coéos, Hypérion, Crios, Japet, et Cronos, le dernier de tous; et des filles, nommées les Titanides, qui furent Téthys, Rhéa, Thémis, Mnémosyne, Phoebé, Dioné et Thya. Gaia, irritée de la perte de ceux de ses enfants qu'Ouranos avait précipités dans le Tartare, engagea les Titans à se révolter contre lui, et elle arma à cet effet Cronos d'une faux de diamant. Les Titans, à l'exception d'Océan, s'étant donc soulevés contre leur père, Cronos lui coupa les parties génitales et les jeta dans la mer. Des gouttes de sang qui en tombèrent, naquirent les trois Erinyes, Alecto, Tisiphone et Mégère. Ils le chassèrent ensuite du trône, qu'ils donnèrent à Cronos, et rappelèrent leurs frères qui étaient dans le Tartare.

Et, d'abord, Gaia enfanta son égal en grandeur, l'Ouranos étoilé, afin qu'il la couvrit tout entière et qu'il fût une demeure sûre pour les Dieux heureux. Et puis, elle enfante les hautes montagnes, fraîches retraites des divines Nymphes qui habitent les montagnes coupées de gorges, et puis la mer stérile qui bout furieuse, Pontos ; mais pour cela, ne s'étant point unie d'amour. Et puis, unie à Ouranos: elle enfante Océan aux tourbillons profonds, et Coéos, et Crios, et Hypérion, et Japet, et Théia, et Rhéa, et Thémis, et Mnémosyne, et Phoebé couronnée d'or, et l'aimable Téthys. Et le dernier qu'elle enfante fut le subtil Kronos, le plus terrible de ses enfants, qui prit en haine son père vigoureux. Et elle enfanta aussi les Cyclopes au cœur violent, Brontès, Stéropès et le courageux Argès, qui remirent à Zeus le tonnerre et forgèrent la foudre. Et en tout ils étaient semblables aux autres Dieux, mais ils avaient un œil unique au milieu du font. Et ils étaient nommés Cyclopes, parce que, sur milieu du front, s'ouvrait un œil unique et circulaire. Et la vigueur, la force et la puissance éclataient dans leurs travaux. Et puis, de Gaia et d'Ouranos naquirent trois autres fils, grands, très-forts, horribles à nommer, Cottos, Briarée et Gygès, race superbe. Et cent bras se roidissaient de leurs épaules, et chacun d'eux avait cinquante têtes qui s'élevaient du dos, au-dessus de leurs membres robustes. Et leur force était immense, invincible, dans leur grande taille. De tous les enfants nés de Gaia et d'Ouranos ils étaient les plus puissants. Et ils étaient odieux à leur père, dès l'origine. Et comme ils naissaient l'un après l'autre, il les ensevelissait, les privant de la lumière, dans les profondeurs de la terre. Et il se réjouissait de cette action mauvaise, et la grande Gaia gémissait en elle-même, pleine de douleur. Puis, elle conçut un dessein mauvais et artificieux.

[4] Le fleuve Bolinée est à une médiocre distance des ruines d'Argyre, et sur sa rive était autrefois la ville de Boline. On dit qu'une jeune fille de ce nom voyant Apollon amoureux d'elle se jeta dans la mer pour éviter ses poursuites, et que le Dieu touché de son malheur la rappella à la vie et la rendit immortelle. Vous trouverez ensuite un promontoire qui avance dans cette mer. C'est là, dit-on, que Saturne jeta la faux avec laquelle il avait mutilé le Ciel son père ; c'est pourquoi on a donné le nom de Drepanum à ce promontoire. Un peu au-dessus du grand chemin vous verrez les ruines de Rhybes, et vous n'aurez pas fait trente stades que vous serez à Egium ; ce pays est arrosé de deux fleuves, le Phoenix et le Méganite qui tous deux vont tomber dans la mer au-dessous d'Egium.