HERMÈS ⑴

Hermès ('Eρμης) est le fils de Zeus et de Maïa, l'aînée des Pléiades, les filles d'Atlas et de Pléionè.
Il fait partie des douze Olympiens et fut assimilé à Mercure chez les Romains. On le dépeint comme un beau et athlétique jeune homme imberbe, ou comme un homme barbu dans la force de l'age dans les premières représentations.

❖ Attributions

Hermès

Il était le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, le patron des voyageurs, des voleurs, le conducteur des âmes aux enfers et le messager de Zeus et des dieux.
Il avait les attributions les plus variées et portait divers surnoms ou épithètes correspondant à ses différentes fonctions ou à la localisation de ses lieux de culte:

❖ Attributs

Caducee

Hermès à la "houlette d'or" est une divinité aisement reconnaissable grâce à ses attributs.

❖ Naissance

L'hymne à Hermès (3) raconte la prime enfance du dieu. Hermès est né en Arcadie au matin du quatrième jour du mois (jour qui lui resta consacré par la suite) dans une grotte du mont Cyllène où Zeus venait régulièrement et en cachette d'Héra, rendre visite à Maïa, fille d'Atlas.

Mercure
Hermès, le voleur de bétail (1860)
par Sir Edward John POYNTER

A peine né, il savait déjà parler et marcher.
Après s'être débarrassé de ses langes, il sortit de la grotte et attrapa une tortue qu'il vida consciencieusement car il voulait fabriquer une lyre mais il lui manquait de quoi à faire les cordes.
il alla donc en Thessalie où Apollon gardait les troupeaux d'Admète et lui déroba une partie de son troupeau (de 50 à 100 têtes selon les auteurs) alors qu'Apollon discutait avec son amant Hyménée, fils de Magnès (ou bien son propre fils) et négligeait ses devoirs de pasteur.
Ayant entouré ses pieds avec des feuillages, il attacha une branche à la queue des animaux (selon d'autres, il les chaussa de sabots inversés) pour que nulle trace ne trahisse son larcin, Il les emmena à travers la Grèce, jusqu'à Pylos pour les cacher dans une caverne. Toutefois près de Ménale il fut surpris par un vieillard du nom de Battos dont il acheta le silence en lui promettant un bœuf en récompense.
Puis il sacrifia deux bêtes aux douze grands dieux de l'Olympe (lui compris bien entendu) et retourna vers la grotte du mont Cyllène après avoir brûlé le reste des carcasses.
Il tendit sur la carapace de la tortue les cordes fabriquées avec les boyaux des bœufs sacrifiés.
Dans une autre version il utilisa des boyaux de moutons.
La première lyre était fabriquée. Ensuite il retourna sagement dans son berceau.

Apollon qui avait découvert le vol, partit à la recherche de ses bêtes et en cours de chemin il rencontra Battos qui d'abord ne voulut rien dire. Alors Apollon lui promit deux bœufs en échange d'informations pour localiser son voleur.
Battos ne sut pas garder le silence ce qu'Hermès lui fit payer un peu plus tard en le pétrifiant.
Après avoir fouillé toute la grotte en vain, Apollon questionna le bébé qui jura qu'il ne savait même pas ce qu'était une vache.

Alors Apollon décida de l'emmener chez son père. "O Père, tu vas entendre une parole qui n'est pas ordinaire, toi qui me réprimandes comme si j'étais le seul pilleur." Les explications fournies par le bambin semblaient des plus confuses et Zeus n'eut plus de doute lorsqu'il vit Hermès dérober prestement l'arc et les flèches d'Apollon. Le dieu des voleurs était né.

Zeus était content d'avoir un fils si habile mais il lui ordonna de restituer ses larcins.
Apollon était très intrigué par la lyre qui donnait des sons fabuleux, alors Hermès lui proposa de l'échanger contre les animaux qu'il lui avait dérobés. Le dieu des troupeaux et du commerce était né.

Après s'être déguisé en Arès, il alla voir Héra qui, abusée, l'installa sur ses genoux et lui donna le sein; ainsi n'encourut-il jamais le courroux qu'elle réservait aux rejetons adultérins de son mari volage.

On raconte qu'il fut éduqué par Acacos un des nombreux fils du roi d'Arcadie, Lycaon et fondateur de la ville d'Acacesium en Arcadie.

❖ Sources

http://mythologica.fr